25/02/2017 – 21h15 Nantes (Breizh-Info.com) –  La « manifestation d’ ampleur nationale » organisée par « le collectif nantais de refus des extrêmes droites » mais surtout contre la venue à Nantes dimanche de Marine Le Pen  n’ a réuni que de 1500 à 2000 personnes en dépit des appels largement diffusés par la presse locale et des télévisions comme BFM ou Ouest France.

Plusieurs dizaines d’associations, partis et syndicats de gauche et d’ultra gauche avaient appelé à y participer. Mais seule la CGT était venue en force avec de nombreux drapeaux, un camion et une sono afin de dissuader ses troupes de voter Marine Le Pen.

Ce que confirme Anthony Lemaire de la CGT 44 : « Elle utilise notre vocabulaire et nos idées, mais le contenu n’est pas  le même »(sic). Le dernier sondage indique que plus de 50% des ouvriers, précaires et chômeurs sont toutefois tentés par ce vote.

Curieusement  un des ses véhicules portait 4 grandes caricatures de Marine le Pen, de François Fillon, d’Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon.
En Loire Atlantique les communistes ont refusé de soutenir ce dernier, ceci explique sans doute cela.

Les groupes politiques étaient peu représentés, une poignée de militants du PC, quelques uns du NPA, de la CNT ou d’Alternative libertaire.

Le gros des manifestants était composé de « zadistes » , antifas, anarchistes  et marginaux qui s’étaient déjà illustrés par les violences et déprédations commises dans les manifestations contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et la Loi travail. Des militants identifiés et connus de la police, dont les consignes sur cette manifestation se sont avérées particulièrement troubles.

A défaut de « fascistes » beaucoup de ces individus étaient là pour en découdre avec la police. Consigne de départ : « baissez vos capuches les mecs ça va filmer ».

Avant le départ du défilé le leader de SUD Solidaires, Jean Brunacci, devait lire une déclaration contenant le récit de de l’antifascisme selon l’extrême gauche marxiste..

Des vitrines furent ensuite brisées le long du parcours, des commerces attaqués, certains commerçants et banques avaient d’ailleurs pris les devants en protégeant leurs vitrines de planches de contreplaqué. D’autres nous ont clairement affirmé qu’il faudrait un jour « songer à tirer à coup de fusil » sur les pillards.

Le monument aux morts de la Première Guerre mondiale a été tagué, sous les yeux des caméras de Russia Today, d’un « Nos balles seront pour nos généraux ». Le noyau dur des manifestants antifas a d’ailleurs été filmé en train de changer ses vêtements, lors de la manifestation, et l’intégralité des protagonistes filmée par le média russe.

Pour la presse subventionnée, il s’agissait uniquement de « tensions ». Une presse visiblement pas au centre des incidents les plus lourds, qui virent tout de même un gendarme blessé par un cocktail molotov.

Si la manifestation était très encadrée par la police et la gendarmerie, le climat était très tendu. Jets de projectiles sur les forces de l’ordre qui répliqueront par des tirs de gaz  lacrymogènes. Course poursuite à la dispersion de la manif et jeu du chat et de la souris sur les cours.

Un scénario bien rodé que les Nantais connaissent depuis déjà plusieurs années. Un scénario étonnant, lorsque l’on sait que lorsqu’il s’agit de supporteurs de football, ou d’autres mobilisations, la police reçoit ordre – ce qui ne fût visiblement pas le cas ce samedi – d’encercler puis d’arrêter les plus dangereux des manifestants.

Mais peut être était-ce un simple entrainement pour les manifestations demain autour du Zénith où Marine Le Pen tiendra meeting à 15 H ?

Crédit Photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

4 Commentaires

  1. Je signale une nouvelle fois après des milliers partout que le FN n’a JAMAIS été Classé à l’extrême-droite par le régime politique ! Le FN a toujours été reconnu comme une étiquette unique en tant que telle, et ceci, tenez-vous bien, à côté, dans la liste des étiquettes possibles, d’une étiquette existante d’extrême-droite ! Laquelle regroupe généralement des royalistes… Voilà la réalité officielle ! Je la connais bien, j’en ai la preuve dans un dossier d’inscription comme candidat aux législatives de 2002 ! POUR FAIRE ET VALOIR CE QUE DE DROIT et afin de conduire tous ces imbéciles-idiots à se CALMER !… Merci pour eux.

  2. Des extrêmes gauches qui condamnent des extrêmes droites et profitent pour faire de la propagande, c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité! Ces cretins, par leurs actions, donnent en plus du crédit à Le Pen et à Fillon!!!
    Sans compter la colère des nantais qui une fois de plus subissent la population d’une Zad toujours pas expulsée, réunissant un noyau d’extrémistes en tous genres…

Comments are closed.