Hongrie. Le parlement vote des mesures de précaution vis à vis des migrants clandestins

A LA UNE

Le RN en tête aux Régionales en Bretagne. Un sondage LREM pour faire peur ?

 La République en Marche (LREM) a fait réaliser - et volontairement fuiter semble-t-il - un sondage sur les intentions...

« L’immigration est une chance pour la France » : 40 ans déjà

« L’immigration est une chance pour la France » : le plus souvent, de nos jours, cette formule est utilisée par antiphrase,...

Laurent Ryder : « La France compte plus de dix millions de joueurs et joueuses qui s’adonnent aux jeux vidéo »

E-sport, deviens le maître du jeu. Tel est le titre du livre de Laurent Ryder, aux éditions Dragon D'oc,...

Thierry Lentz : « Nous faisons tous du Napoléon sans le savoir » [Interview]

Thierry Lentz est le directeur de la Fondation Napoléon et enseignant à l’Institut catholique de Vendée. Il s'agit d'un...

Jean-Paul Gourévitch : « L’avenir de l’Union européenne ne se fera pas sans les Africains ni contre eux » [Interview]

La présence française en Afrique fait partie des tabous de l’Histoire. Depuis les indépendances, aucun pays d’Afrique francophone subsaharienne...

07/03/2017 – 11h30 Budapest (Breizh-Info.com) –  Le Parlement de Hongrie a adopté à une large majorité ce mardi 7 mars des mesures de précaution drastiques vis à vis de tous les migrants entrés clandestinement dans le pays, et cela afin de protéger le peuple hongrois de la submersion migratoire que connait l’Europe depuis plusieurs années désormais.

Cette mesure avait été supprimée en 2013 alors que des institutions non élues (UE etHaut-commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR) avaient fait pression et mené un chantage (économique notamment) sur la Hongrie, qui en votant cette mesure réaffirme sa souveraineté et sa volonté de protéger sa population.

La nouvelle loi a été adoptée, par une large majorité des partis présents dans le Parlement, par 138 voix contre 6 et 22 abstentions. Elle prévoit que les migrants clandestins seront placés dans des « zones de transit » aux frontières serbe et croate, où ils seront détenus dans l’attente d’une décision définitive concernant leur demande d’asile.

Cette mesure s’appliquera tant aux nouveaux venus qu’aux demandeurs d’asile déjà hébergés dans le pays, au nombre de 586 en février.

Les migrants ne seront pas « détenus » – ce qui sous entendraient qu’ils seraient en prison – comme l’indique la presse mainstream, mais logés dans des préfabriqués, à l’écart de la population autochtone, en attendant la décision administrative. De quoi dissuader une large partie des candidats à l’immigration dans ce pays, et ainsi tarir le flux de migrants en provenance majoritairement d’Afrique et d’Asie.

En 2016, seuls 425 migrants ont obtenu l’asile en Hongrie (sur 29 432 demande déposées dans ce pays ) ; il s’agissait majoritairement de chrétiens fuyant les persécutions dans leur pays d’origine, les demandes déboutées concernant des populations musulmanes jugées « à risque » ou des migrations principalement économiques et n’entrant de facto pas dans le cadre du droit d’asile.

Les pays dits du Groupe de Visegràd (République Tchèque, Hongrie, Slovaquie, Pologne) sont aujourd’hui les seuls à mettre en place des mesures dissuasives concernant l’immigration. Des mesures largement soutenues par la population sur place, comme tous nos correspondants locaux peuvent le confirmer.

https://www.youtube.com/watch?v=uEvEI9Cws88

 

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

2 Commentaires

  1. Les « zones de transit » créées pour raisons administratives devraient aussi être des « zones de quarantaine » pour éviter la diffusion de certaines maladies en Europe. Les microbes migrent aussi ! Des agents de l’administration pénitentiaire française sont aujourd’hui soignés pour des tuberculoses contractées au contact de migrants, alors que la maladie avait pratiquement disparu chez nous.

Comments are closed.

Les derniers articles

Evolution de l’épidémie de Covid-19, le Pr Raoult fait le point

Evolution de l’épidémie de Covid-19, le Pr Raoult fait le point. Bulletin hebdomadaire de l'IHU Marseille. https://www.youtube.com/watch?v=Lvb7OSAKbfo Crédit photo : DR  Breizh-info.com,...

Invasion migratoire. Le Conseil Départemental de gauche va ouvrir un nouveau centre pour « mineurs » non accompagnés

Visiblement, le chaos ethnique et les violences qui se banalisent dans le centre ville de Rennes (et de Nantes)...

Bruno Lafourcade : « Psychologie du parasite institutionnel »

"L'islam a fait des blanches de l'hyper-classe les ennemies des mâles blancs", "On devrait vivre en permanence les yeux écarquillés tant la réalité est...

Pr Christian Perronne : « La France est championne du monde de létalité du COVID »

André Bercoff reçoit le Pr Christian Perronne, chef du service d'infectiologie à Garches. Gestion du #Covid_19 : après le confinement et la vague de...

Brest. Nouvelle fusillade à Kerdern, un blessé

La guerre des gangs, ça se passe également à Brest, les métropoles bretonnes étant gangrénées, comme d'autres en France, par la violence et les...

La mairie de Nantes veut un sapin de Noël écolo, artificiel et énergivore

La France entière s’est moquée de Pierre Hurmic, le maire écolo de Bordeaux qui ne veut pas installer de sapin de Noël, un «...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -