01/04/2017 – 12H00 Saint-Nazaire (Breizh-info.com) – Les éoliennes ne tournent pas encore au large de Saint-Nazaire, l’usine de nacelles et turbines implantée à Montoir-de-Bretagne, si. Elle a été lancé en septembre et s’occupe jusqu’en 2018 de la production des nacelles et turbines de 68 Haliade pour un méga-parc éolien offshore en mer du Nord, face aux côtes allemandes, et vient de décrocher celles de trois éoliennes Haliade pour un parc pilote situé sur les côtes chinoises ; les pales seront fabriquées au Danemark et les mats sur place, en Chine.

Par ailleurs la Préfecture de Loire-Atlantique a annoncé le 23 mars que « les conventions de concession sur le domaine public maritime sont aujourd’hui stabilisées, leur signature est désormais imminente ».

Cela devrait permettre le lancement du projet offshore du banc de Guérande, retardé par des tracasseries administratives et les recours de propriétaires immobiliers des communes voisines (la Baule, le Pouliguen, Pornichet etc.) qui craignent que les éoliennes, très peu visibles pourtant depuis la côte, vont faire baisser la valeur de leur bien et mettre en péril l’écosystème marin du banc de Guérande. Ces deux recours ne sont pas suspensifs cependant.

LBG

Crédit photo : DR
[
cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.