Désarmement d’ETA : le communiqué intégral en français

A LA UNE

Alice (Collectif Nemesis) : « Le combat féministe doit être guidé par la raison, pas par la passion » [Interview]

On peut être une femme, féministe, sans être gauchiste ou « progressiste ». C'est en substance le message que...

« Confessions d’un Yakuza ». Jérôme Pierrat préface une plongée au coeur de la mafia japonaise [Interview]

Les éditions La Manufacture de livres ont le don pour dénicher et publier des histoires passionnantes. Notamment du côté...

Brest. « Sans langue bretonne, pas de Bretagne » : retour sur la mobilisation pour Diwan [Vidéo]

Les défenseurs de la langue bretonne étaient entre 1500 et 2 000 le 20 février à Brest pour protester...

Catalogne : l’effacement progressif de l’Espagne et de l’espagnol [Reportage]

Nous avons été enquêter en Catalogne lors des élections cruciales du 14 février. Place du catalan et du castillan,...

Paris. Retour sur le succès de la manifestation de Génération identitaire

La défense de l'identité, et le combat culturel, en Bretagne comme à Paris. Alors que des milliers de personnes défilaient...

10/04/2017 – 04H45 San Sebastian (Breizh-info.com) – L’organisation séparatiste basque ETA a annoncé, vendredi 7 avril 2017, son désarmement définitif.

 «Près de 3,5 tonnes d’armes, explosifs et matériels» ont été «trouvés» dans les huit caches désignées par l’organisation séparatiste basque, a indiqué par ailleurs samedi soir le premier ministre Bernard Cazeneuve.

Une délégation des « Artisans de la paix »  avait remis les dossiers de localisation de huit sites où étaient entreposées quelque 120 armes à feu (revolvers, fusils d’assaut, etc.), trois tonnes d’explosifs et des milliers de détonateurs et munitions, à deux personnalités internationales, Matteo Zuppi, représentant du Vatican, et le pasteur Harold Good, qui a contribué au désarmement de l’Armée républicaine d’Irlande (IRA).

Dans la foulée, le dossier a été transmis aux autorités françaises.

Voici ci-dessous, le communiqué en langue française envoyé par le groupe ETA à la presse – tandis qu’à Bayonne, 20 000 personnes ont salué ce désarmement samedi :

ETA, organisation socialiste révolutionnaire basque de libération nationale, souhaite informer le Peuple Basque et la Communauté internationale qu’à ce jour elle est une organisation désarmée, car les armes et les explosifs qui se trouvaient sous son contrôle sont à présent entre les mains de la société civile.

Le chemin a été dur et difficile car les états français et espagnol ont semé des embûches, bloqués dans le schéma vainqueurs et vaincus, figés dans la voie policière.

Heureusement, la société civile a franchi le pas, et en assumant la responsabilité politique et technique du désarmement, elle a réalisé une contribution déterminante pour sortir de l’impasse, d’une situation qui était en train de se gangrener. Il faut relever, également, l’importance du soutien que ce processus a reçu des institutions basques.

Le processus n’est pas terminé, la “journée du désarmement” sera demain, c’est pourquoi nous devons mettre en garde de possibles attaques dont il peut souffrir de la part des ennemis de la paix.

La seule garantie pour continuer à avancer est celle des milliers de personnes qui se rassembleront demain dans la ville de Bayonne en soutien au désarmement. Nous avons pris les armes pour le Peuple Basque, à présent, nous les lui rendons afin de continuer à avancer pour obtenir la paix et la liberté de notre pays, car pour progresser dans l’agenda des résolutions il faut des engagements.

GORA EUSKAL HERRIA ASKATUTA! GORA EUSKAL HERRIA SOZIALISTA!

JO TA KE INDEPENDENTZIA ETA SOZIALISMOA LORTU ARTE!

A Euskal Herria, le 7 avril 2017

Pays basque et immigration : un changement profond [reportage]

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Saint-Nazaire. Le jeune Ivan Maciuca obtient un prix en violon

Elève en violon au Conservatoire de Saint-Nazaire, Ivan Maciuca obtient un 3e prix au prestigieux concours Vatelot Rampal. https://www.youtube.com/watch?v=3VfqiKtBT6U Crédit photo...

500 000 données médicales de patients français disponibles gratuitement sur le darknet

Quand on vous dit qu'il ne faut pas croire tout ce que l'on vous raconte sur vos données qui...
- Publicité -