18/07/2017 – 06h30 Nantes (Breizh-Info.com) – Les voleurs de caisse ont à nouveau frappé. Après une série de vols de caisse qui ont frappé des mareyeurs, ostréiculteurs et même un chevrier en juin dernier, un nouveau commerçant en a été la victime ce 8 juillet.

Selon nos informations, il s’agit d’un vendeur de fraises. Les voleurs se sont introduits derrière le banc en fin de marché, et ont raflé la caisse avec tous les billets ; le préjudice atteindrait plusieurs milliers d’euros. « Ils étaient bien renseignés », commente un habitué du marché. « Les fraisiers sont souvent ceux qui ont les plus grosses recettes, avec les poissonniers et les ostréiculteurs».

Bien que la mairie de Nantes affichait dernièrement sa détermination à lutter contre la délinquance sur les marchés – notamment en mettant en avant les patrouilles de la police municipale au marché de la Marrière, pourtant bien moins concerné par la délinquance – le marché de la Petite Hollande reste une inquiétante zone de non-droit, « surtout entre 11h30 et 14h entre le moment où il y a le plus de monde et celui où on remballe », remarque une commerçante.

Les vols de caisse y sont nettement plus réguliers qu’ailleurs, puisque presque à chaque marché un commerçant en est victime. « Sur les marchés de la côte, il y a beaucoup de monde en ce moment, mais l’ambiance est nettement meilleure et il y a moins d’insécurité », remarque un commerçant qui fait plusieurs marchés de Nantes, la Baule et Guérande. « A la Petite Hollande, quand tu es seul à déballer et remballer, c’est l’enfer ».

LM

Crédit photo :  Pixabay
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine