USA. Selon un sondage, une majorité d’Américains est favorable à la préservation des monuments confédérés

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

23/08/2017 – 07h00 Washington (Breizh-info.com) –  Une majorité d’américains (54%) pensent que les monuments confédérés devraient être préservés dans les espaces publics aux États-Unis, selon un sondage d’opinion Reuters / Ipsos réalisé du 18 au 21 août, après la semaine d’hystérie médiatique liée aux évènements de Charlottesville.  Un sondage effectué alors que de petites minorités s’en prennent – appuyés par des municipalités – à ces symboles qui représentent l’héritage d’une partie du peuple américain.

Cela montre à nouveau le décalage profond entre les médias et les minorités agissantes des États-Unis d’un côté (patrons des grands groupes économiques, lobbys, antifas ..) et la majorité du peuple américain de l’autre. Au passage, ce sondage vient infirmer les affirmations de certains médias français comme  le Huffington Post qui écrivait le 17 août, à propos des monuments confédérés,  qu’ « une large majorité d’Américains voit dans ces monuments en hommage à la confédération d’États du sud, qui a déclenché la guerre civile notamment pour défendre l’esclavage, la célébration d’un passé raciste. ».

54% des sondés estiment en effet que les monuments doivent rester dans l’espace public, tandis que 27% seulement ont déclaré qu’ils «devraient être retirés de tous les espaces publics». 19% ne se prononcent pas.

Les sondages mettent aussi en évidence une large fracture entre démocrates et républicains – puisque si 70% des démocrates estiment que ces monuments doivent être retirés car ils « sont des symboles de haine », 78% des républicains pensent qu’ils doivent rester en place car il s’agit de respecter un héritage historique.

Républicains et démocrates s’accordent toutefois sur une chose : 98% des premiers et 69% des seconds estiment que ceux qui s’attaquent physiquement à ces monuments doivent être poursuivis, et que les manifestants « antifascistes » ne devraient pas pouvoir posséder d’armes dans les manifestations.

Par ailleurs, concernant les évènements de Charlottesville, 31% des sondés renvoient – comme l’a fait Donald Trump – l’Alt Left et l’Alt right dos à dos pour ce qui est de la responsabilité des violences. 28% estiment que la responsabilité incombe à l’extrême droite et 10% estiment qu’elle incombe à l’extrême gauche.

Les 32% restants ont répondu ne pas savoir qui était responsable.

Le sondage a été mené en ligne à travers tous les États-Unis, et a concerné 2149 personnes, dont 874 Démocrates et 763 Républicains.

Malgré les missiles tirés par la presse mainstream, par les associations antiracistes millionnaires, malgré l’alliance entre Apple, JP Morgans, Uber, MGM Records, Murdoch, et les antifascistes, une majorité des Américains semble ne pas vouloir céder aux sirènes hystériques d’un système dont les réflexes et les méthodes sont désormais parfaitement identifiés.

Si l’on en croit ce sondage, le peuple américain ne semble pas encore prêt pour la tyrannie idéologique.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tours. Une manifestation LGBT avec zone interdite aux Blancs finalement annulée

À Tours, une manifestation LGBT organisée par le centre LGBTI de Touraine devait se tenir samedi 15 mai. Mais...

En réponse à Isabelle Le Callennec : Quel modèle énergétique pour la Bretagne ?

Lundi, nous avons publié une lettre ouverte d'Isabelle Le Callennec, tête de liste pour Les Républicains aux élections régionales....

2 Commentaires

  1.  »Íl faut supprimer tous les sudistes alors »
    Oui c’est l’idée en effet et plus généalement les Américains d’origine europénne.

  2. Vous imaginez si cela arrivait en France, et donc en Bretagne, il y aurait de la place pour supprimer toute statue ou débaptiser nombre de rues en Bretagne qui portent le nom de personnes qui ne sont pas illustrées pour la défense de la Bretagne, ou pire s’y sont opposés. Et toute la presse dite nationale obligée de faire le grand-écart !
    Par exemple boulevard Gambetta, Rue de l’Abbé Grégoire, Rue Jules Michelet, rue Mirabeau,etc… Les exemples ne manquent pas…

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Sondages régionales 2021 en Bretagne. Vers un second tour à 5 listes ?

Se dirige-t-on vers un deuxième tour des régionales à 5 listes ? À moins de deux mois des élections régionales en Bretagne, ce serait...

Mort de George Floyd. Le verdict annulé pour cause de partialité d’un juré pro Black Lives Matter ?

Le policier Derek Chauvin, jugé coupable du meurtre de l’Afro-Américain George Floyd - à l'occasion d'un procès hors norme entouré d'une propagande quasi stalinienne...

États-Unis. Le président Joe Biden souhaiterait augmenter certains impôts

En annonçant possiblement un projet de hausse des impôts devant le Congrès dans quelques jours, le président des États-Unis Joe Biden souhaite tourner la...

Egalitarisme racial. Le ministère de l’Éducation de Virginie va supprimer les classes avancées de mathématiques…car elles manquent de diversité

Les Etats-Unis, comme globalement toute une partie de l'Occident, travaille actuellement à son suicide organisé, ne cessant de mettre le genou à terre et...