Allemagne. Forte hausse du nombre de viols commis par des migrants

viols

Voilà une information qui ne risque pas de rassurer les femmes allemandes, et bavaroises plus particulièrement. Le quotidien allemand Bild a révélé dans un récent article des chiffres inquiétants sur les viols commis en Bavière, le Land (région) le plus vaste du pays. Et accessoirement le plus prospère économiquement.

Une hausse fulgurante

Les chiffres de la police sont sans équivoque. Au cours du premier semestre de l’année 2017, 685 cas de viols ont été signalés. Le nombre de signalements pour la même période en 2016 n’était « que » de 463. Soit  pas moins de 48 % d’augmentation d’une année sur l’autre.

La réaction des responsables politiques se veut prudente. Le ministre de l’Intérieur de Bavière (qui dispose, comme chaque Land, de son propre gouvernement) Joachim Herrmann estime que « les raisons de l’augmentation du nombre total de viols ne sont pas claires ». Appartenant à l’Union sociale chrétienne (CSU), mouvement formant une coalition avec Angela Merkel et son parti la CDU, le ministre considère qu’il faut avant tout réaliser une « analyse détaillée des données statistiques » avant de tirer des conclusions.

Les demandeurs d’asile impliqués

Cette retenue de Joachim Herrmann n’est pas anodine. Parmi les chiffres révélés, la police bavaroise rapporte que le nombre de viols commis par des migrants a augmenté de presque 91 % entre les deux semestres de 2016 et 2017 étudiés.

Sur les 685 cas de viols déclarés, 126 ont été perpétués par des demandeurs d’asile. Ce qui représente environ un viol sur cinq. Le reste étant le fait de personnes de nationalité allemande, bien que cette dernière notion reste assez floue.

Bien que tout en nuances, les propos du ministre de l’Intérieur révèlent que cette part croissante de l’implication des migrants dans les viols est prise au sérieux lorsqu’il annonce vouloir « lutter encore plus intensément contre les délits sexuels, y compris dans les centres d’asile ». Avant d’ajouter qu’une « limitation effective de l’immigration » et « l’expulsion systématique des demandeurs d’asile déboutés » sont nécessaires.

Faits divers en série

Le sujet est réellement d’actualité puisque les faits divers sordides ne cessent de s’enchaîner. Une femme de 28 ans a été violée il y a quelques jours alors qu’elle se rendait à un feu d’artifice. Son violeur n’a pas été interpellé.

Toujours en Bavière, dans la ville de Rosenheim, une jeune femme qui faisait son footing non loin d’un lac a été retenue puis violée par un homme le 9 septembre dernier. Arrêté peu de temps après par la police locale, il s’agissait d’un demandeur d’asile débouté de 34 ans originaire du Nigéria.

Recruter des migrants

Les migrants sont aujourd’hui, compte tenu de ses déclarations, une source de problèmes pour le ministre de l’Intérieur. Une situation ironique puisqu’au printemps 2016, Joachim Herrmann, déjà en fonction, avait eu l’idée de recruter des policiers parmi les demandeurs d’asile arrivant en Bavière.

Il expliquait alors que la proximité culturelle et linguistique entre ces nouveaux policiers et les divers groupes de migrants s’installant en Allemagne permettrait d’améliorer la lutte contre la criminalité. Des ambitions revues à la baisse visiblement.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

  • Piero

    Ouais …..

  • Christophe Bouhier

    Il faut croire que les Allemandes aiment ça, puisqu’elles soutiennent la folle politique d’Angela…On va encore le voir dimanche prochain!

    • Gwendal Pennanech

      Disons qu’ils ne sont pas rancuniers et encore naïfs. Merkel propose de ralentir le movement alors que la gauche veut aller plus vite. AfD elle donne un spectacle pitoyable de guerre des chefs du niveau du FN en France. Donc pas trop de surprise . Difficile de reprocher aux peuples de ne pas voter pour des clowns.

  • Pingback: Allemagne. Forte hausse du nombre de viols commis par des migrants - Les Observateurs()