Rennes. Ils frappent des policiers, ils ressortent libres

A LA UNE

Alain de Benoist : « Internet n’est pas un espace de liberté, mais un espace de flicage, d’ordures verbales et de tout à l’égo...

Cela faisait quelques mois que nous n'avions pas interviewé Alain de Benoist afin de connaitre son sentiment sur l'actualité...

Royaume-Uni. L’Écosse bientôt indépendante ? L’Irlande bientôt réunifiée ?

L'Écosse toujours un peu plus sur la voie de l'indépendance ? La perspective est confortée par un nouveau sondage...

Commando au CHU de Nantes : « L’indigence des forces de l’ordre face aux trafiquants de drogue devient impossible à cacher »

L’intrusion au CHU Hôtel-Dieu de Nantes, dans la nuit du 21 au 22 janvier, d’un commando de délinquants pour...

Philippe Baillet : « Avec Sparta nous entendons précisément renouer avec des formes de vraie critique sociale » [Interview]

Nous vous proposons ci-dessous de découvrir la publication Sparta, nouvelle revue de réflexion culturelle, politique, métapolitique et philosophique, qui...

La gestion de la crise du Covid-19, plus grande tromperie de l’Histoire ? Oui répondent Jean-Loup Izambert et Claude Janvier [Interview]

L’éditeur marseillais IS Edition (www.is-edition.com) publie Le virus et le président. Cette enquête sur les dessous de la pandémie...

19/09/2017 – 18h15 Rennes (Breizh-Info.com) – Le 15/09/2017 aux alentours de 19h00, boulevard Pierre Mendès France à Rennes, deux motards de la police contrôlent une voiture dans laquelle se trouvent deux individus, d’origine marocaine. Ces derniers, agités, présentent un passeport dont le prénom ne correspond pas avec celui fourni verbalement.

L’un des deux individus tente alors de prendre la fuite, empêché par un des motards de la police qui se retrouve agrippé par le passager du véhicule, puis frappé avant que le second policier ne fasse usage de sa bombe lacrymogène, qui fera s’enfuir les deux individus. Ceux-ci seront retrouvés plus tard cachés dans un immeuble (et dans un parking sous terrain pour l’autre).

L’ un des policiers se retrouve avec une dent cassée et une ITT.

Néanmoins, à l’issue de la garde à vue, le pilote de la voiture se retrouve convoqué le 21 janvier prochain devant un officier de police judiciaire, tandis que le passager auteur des coups, est placé par le procureur de la République sous contrôle judiciaire. Libre donc, malgré les coups présumément portés à un agent représentant de l’ordre public.Il sera jugé en janvier 2018.

Crédit photo :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Dans la chaussée de Sein, plongée dans notre histoire maritime

L'archéologie maritime demande beaucoup de patience et de rigueur. Mais il faut dans le même temps découvrir les épaves,...

Mutation du Covid-19. « Ce n’est pas la même maladie » pour le Pr Raoult.

Mutation et variants du Covid-19. Investigation de nouvelles épidémies. Bulletin d'information scientifique de l'IHU - Nous avons le droit...

9 Commentaires

  1. depuis que toute cette racaille est en france c’est devenu intenable,, violence, vols, atteinte aux personnes, viols et j’en passe nos centre ville sont devenus des coupes gorges.
    quand je pars à 7h je m’enferme dans ma voiture et suis contente d’y être arrivée.
    qui sera capable de le foutre dehors

  2. je voudrais voire un Marocain avec le même scénario au MAROC LE MEC se ramasse bra……..lée de premier chois !!!!! kenavo des bonnets rouge ////

  3. Avec macron rien d étonnant ici c est faites comme chez vous on vous dira rien et foutez le bordel …..mais c est quoi ce pays

  4. Au Maroc, les deux petits rats auraient perdu quelques poils, quelques dents et parfois quelques souffle de vie…laissons bouillir la marmite,le repas est bientôt prêt

Comments are closed.