Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Violences à Nantes, vols en série à Ancenis et Héric et travail dissimulé à Châteaubriant

23/09/2017 – 09h00 Nantes (Breizh-info.com) – Le tenancier d’origine nord-africaine d’un établissement de restauration rapide (burgers) à Châteaubriant, le Chorouk, a été jugé et condamné à six mois de prison avec sursis et 600 € d’amende pour travail dissimulé (sans compter le redressement de l’URSSAF). Il a employé dans son restaurant un étranger non muni d’une autorisation de travail, surpris lors d’un contrôle en avril dernier.

L’employé, issu de Tunisie comme le tenancier, mais clandestin, était logé par celui-ci et était payé en cash. Il a juré lors du contrôle qu’il ne faisait, évidemment, que donner un coup de main à un ami d’enfance. Le tenancier est déjà connu de la justice à plusieurs reprises, y compris pour des faits graves :  il a été impliqué dans la mort d’un tunisien à Ancenis en mars 2011 ; ce dernier avait été agressé à coups de couteau et battes de base-ball par quatre compatriotes – le tenancier et ses trois frères – pour un différend d’ordre amoureux. Il était resté libre pendant quatre ans avant son premier procès, en 2015, où il a été condamné à 12 ans de réclusion criminelle. Il a fait appel du verdict.

A Héric, deux vols par ruse ont eu lieu le 15 et le 16 septembre. Le suspect recherché est un jeune homme d’une vingtaine d’années, qui a entraîné le 15 septembre une personne âgée à l’extérieur de son domicile au prétexte de chercher son chat. Pendant ce temps il a fouillé la maison et a embarqué un sac à main et des bijoux.

Le 18 septembre, la police nantaise a interpellé les deux braqueurs qui avaient volé trois personnes dans la nuit du 16 au 17 septembre, juchés sur un scooter. Il s’agit – sans surprise – de deux Nantais d’une vingtaine d’années déjà très défavorablement connus de leurs services. Ils encourent des poursuites pour vol en réunion avec arme et ont été placés en détention provisoire à la maison d’arrêt de Nantes-Carquefou en attendant leur procès en correctionnelle.

Dans la nuit du lundi 18 au mardi 19 septembre, trois commerces du centre d’Ancenis et de l’espace 23 ont été cambriolés ; de la viande et de l’alcool ont été volés au Buffalo Grill de Saint-Géréon et des chocolats artisanaux dans la boulangerie. Grâce à la vidéo-surveillance, deux suspects de 37 et 22 ans, déjà connus de la justice pour vols, ont été repérés et interpellés. Ils ont été condamnés à 3 ans et 13 mois de prison ferme respectivement et placés en détention dès l’issue de l’audience. Un troisième complice a été remis en liberté.

Ce 19 septembre, le tribunal a condamné l’homme de 23 ans qui avait pointé le 2 septembre dernier une arme chargée sur un habitant de Sainte-Luce qui lui avait demandé d’aller fumer son joint ailleurs. Le prévenu n’était pas un inconnu de la justice : connu notamment pour violences, il sortait de trois ans de prison. Au tribunal, il a expliqué qu’il venait de faire une crise de manque d’héroïne et était “tendu comme un arc” ; il a aussi affirmé qu’il avait volé l’arme dans une voiture. Le tribunal l’a condamné à un an de prison ferme et révoqué six mois de sursis qu’il avait récolté dans une autre affaire de violences volontaires.

Ce 20 septembre, un jeune homme de 17 ans a beaucoup occupé les gendarmes à Bouaye. Après avoir menacé sa mère car elle refusait de lui donner dix euros, il a menacé les gendarmes accourus au secours avec un couteau de cuisine et leur a jeté force cailloux, dégradant un des véhicules. Une seconde patrouille venue en renforts vers 13h30 a permis son interpellation. Le jeune homme est en garde à vue pour violence aggravée et dégradation de biens d’utilité publique.

Le même jour, un prévenu violent s’en est pris à un policier au palais de justice de Nantes. Il s’est rebellé alors qu’il devait être jugé… dans une affaire de violence en réunion et avec armes. Le soir vers 20h20, après la fin de la manifestation d’extrême-gauche en soutien aux opposants au projet d’enfouissement nucléaire de Bure, un homme de 28 ans, beurré comme un petit Lu, jette une poubelle sur un fourgon de CRS, puis violente les CRS dont trois sont légèrement blessés. Il sera jugé en mars pour violences volontaires et dégradations.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Violences à Nantes, vols en série à Ancenis et Héric et travail dissimulé à Châteaubriant”

  1. Piero dit :

    Tout va bien, braves gens….. Que c’est d’un triste de lire vos lignes, toujours du mal. Qui va faire quelques choses sans se mettre hors la loi ?

  2. Jean Jacques chollez dit :

    Les allogènes luttent contre le chômage…il faudra demain augmenter le nombre des forces de police, les juges,et avocats, et toute l’intendance… ou alors, il faudra reprendre la main…

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, Local, Locminé, PLOËRMEL

Boboïsme parisien : pour Yvan Le Bolloc’h, les habitants de Plumelec “n’ont jamais vu un arabe”

Découvrir l'article

Politique

Immigration, pouvoir d’achat, énergie… L’interview en intégralité de Jordan Bardella

Découvrir l'article

Société

Ensauvagement, ultraviolence, les jeunes d’aujourd’hui sont-ils plus violents que les précédents ? [Vidéo]

Découvrir l'article

Politique

Dans une interview au Figaro, Nicolas Sarkozy décrit l’existence d’un lien évident entre immigration et délinquance

Découvrir l'article

Immigration, Vidéo, Vu ailleurs

Manifestation historique contre l’immigration et l’insécurité à Vérone [vidéo]

Découvrir l'article

Sociétal

JO 2024 et Tiers Monde : Paris se prépare à un pic de délinquance pendant les Jeux

Découvrir l'article

Ensauvagement, Local, RENNES, Société

Rennes : il fait « bon vivre » dans le quartier du Blosne

Découvrir l'article

Education, Ensauvagement, Justice, Sociétal

Ensauvagement. 2 Français sur 3 favorables à un couvre-feu pour les mineurs

Découvrir l'article

Immigration, International

En Allemagne, le lien entre immigration et délinquance est (enfin) fait

Découvrir l'article

Sociétal

Inquiétude grandissante face à l’insécurité en France : un baromètre alarmant

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky