Halte à l’appropriation culturelle, rendez nous le costume et la roue ! [Tribune libre]

A LA UNE

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

Les points de vue exposés dans cette rubrique n’engagent que leur auteur et nullement la rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place. 

Aux États-Unis – et dans une moindre mesure en Europe – un nouveau délire égalitariste agite le pays. Sous l’impulsion de militants en proie à un délire gauchiste sans limite, une vague d’écoles et de figures importantes de la vie publique américaines ont appelé les Américains à éviter l’appropriation culturelle.

https://twitter.com/razibkhan/status/924034370897313792

Qu’est-ce que l’appropriation culturelle ?

C’est l’un des derniers délires gauchistes qui souhaite interdire aux membres d’un groupe de population de s’approprier les items culturels des autres populations. Pourquoi ? Car il s’agirait d’une forme de paternalisme et d’oppression.

Ainsi, les militants d’extrême-gauche américains visent par exemple les Européens s’habillant en Indiens ou en boubou africain. Même chose pour les Européens portant des dreadlocks.

Derrière le délire, une nuisance réelle

Si cette dernière polémique gauchiste pourrait faire sourire , elle a malgré tout eu un fort retentissement dans le monde réel. Ainsi, plusieurs écoles américaines ont fait parvenir à leurs élèves des consignes pour qu’aucune appropriation culturelle n’ait lieu. Et plus d’une personnalité américaine a jugé bon de promouvoir la mesure sur les réseaux sociaux.

Née dans les esprits obscurantistes de militants gauchistes américains, la lutte contre l’appropriation culturelle a donc eu des répercussions dans le monde réel.

Que les extra-Européens nous rendent le costume-cravate

Cette polémique malsaine pourrait bien se retourner contre les hordes gauchistes. En effet, au nom de l’interdiction de cette appropriation culturelle, qu’est-ce qui interdirait à un Européen de réclamer l’abandon du costume trois pièces aux extra-Européens qui s’en vêtent allègrement ? Les sapeurs congolais et les traders asiatiques ? En boubous et en tunique traditionnelle !

Même chose pour les chapeaux européens, les t-shirt, les chaussures en cuir, les lunettes, etc.

Mieux encore, la roue – artefact civilisationnel pourtant basique – n’a jamais été découverte par les Africains subsahariens ! Parmi les pays subsahariens, seuls le Soudan, l’Éthiopie et la Somalie connaissaient la roue avant l’apport par les Européens. Pourtant, les chariots phéniciens avaient déjà arpenté quelques routes de ces contrées, sans visiblement que les autochtones n’aient bien compris ce qui se passait… Puis, ce sont les Européens qui – grâce à la colonisation – ont permis aux Africains d’utiliser cet outil aussi basique qu’essentiel.

Ne faut-il pas y voir là une atroce appropriation culturelle ?

Paul Logier

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid-19, tyrannie sanitaire. Bientôt tous pucés ? [L’Agora]

3 parlementaires du Sénat ont rédigé un rapport dans le cadre de la délégation à la prospective intitulé :...

Damocles lance une pétition pour supprimer les subventions à la presse

Damocles - dont nous avions interrogé le fondateur, Samuel Lafont - lance une pétition pour supprimer les subventions à...

3 Commentaires

  1. Logiquement, des gens d’origine amérindienne ou africaine devraient plutôt être fiers qu’on apprécie certains éléments de leur culture. Un jour, j’ai vu une Black avec un triskell en pendentif, cela m’a fait un peu sourire mais je ne me suis pas senti agressé, j’étais plutôt content.
    Ils deviennent complètement fous, je ne sais pas comment cela va finir.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Quimper. Le Musée départemental breton change de costumes…

Le Musée départemental breton de Quimper a renouvelé sa collection permanente. L'occasion de découvrir une nouvelle exposition sur les costumes bretons. Du nouveau au Musée...