Gaël Le Bohec (député LREM) s’engage pour la construction d’un lycée à Guichen [Interview]

 10/11/2017 – 06h00 Guichen (Breizh-info.com) – Le député Gaël Le Bohec (4ème circonscription d’Ille-et-Vilaine) s’est officiellement engagé en faveur de la construction d’un lycée à Guichen, au sud-est du département.  La région Bretagne a en effet décidé de construire un lycée au sud de Rennes, à l’horizon 2023, et a déposé un appel à candidature en juillet dernier. Janzé est également candidate.

M. Le Bohec, via un communiqué, a expliqué les raisons de son engagement. Nous l’avons interrogé dans la foulée, en le questionnant également sur des affaires locales et sur son organisation quotidienne en tant que député.

Breizh-info.com : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Gaël Le Bohec : Marié, 3 enfants, habitant de Bain-de-Bretagne. Ingénieur de formation, j’ai débuté ma carrière professionnelle dans le secteur industriel auprès de grands groupes dans lesquels j’ai exercé des fonctions variées. En 2015, j’ai décidé de créer mon entreprise qui accompagne les établissements hospitaliers dans la gestion et l’organisation de leurs stocks. Fort de mon expérience dans ce domaine, j’enseigne également à l’École des Hautes Études en Santé Publique à propos des processus logistiques et supports.

Breizh-info.com : Vous venez d’apporter votre soutien à la ville de Guichen concernant l’attribution d’un futur lycée au sud-est de l’Ille et Vilaine. Pour  quelles raisons ?

Gaël Le Bohec : Le besoin est éminemment démographique : dans un losange (4 lycées locaux) Bruz, Guer, Redon, Bain de Bretagne près de 1000 élèves arriveront, en complément du nombre d’élève actuel d’ici 2023. Aussi, il est impératif de donner à ces nouveaux arrivants de dignes conditions d’apprentissage. ( ref. communiqué de presse)

Breizh-info.com : Sur votre territoire, quels sont les autres grands dossiers que vous suivez actuellement ?

Gaël Le Bohec : Je suis particulièrement la situation du monde agricole que nous devons aider à se transformer compte tenu des difficultés actuelles / il n’est pas acceptable que les agriculteurs (nos agriculteurs) ne puissent pas vivre dignement de leur métier. L’impact sur leur qualité de travail est important pour continuer à nous garantir la haute qualité de notre nourriture.

Je suis particulièrement aussi les questions de développement de nos territoires ruraux comme avenir de nos métropoles par une améliorations des mobilités (groupe de travail ferroviaire par exemple) et par un développement culturel et économique adapté à nos besoins.

Breizh-info.com :L’arrivée en Bretagne de la ligne LGV n’a-t-elle pas été nocive pour la création future et rapide d’un réseau ferroviaire digne de ce nom en Bretagne. A Redon, vous êtes bien placé pour le savoir …

Gaël Le Bohec : La ligne LGV est un magnifique projet de territoire et technique : elle permet à le Bretagne de profiter pleinement d’une ouverture importante sur la France et sur L’Europe.

La prochaine étape est en effet de développer les mobilités de territoire (TER en autres) afin de profiter pleinement de la LGV. L’objectif est d’avoir des TER qui relient régulièrement Redon aux Métropoles (en particulier aux heures de pointe) . Ceci permettra à Redon d’être une alternative crédible aux métropoles en offrant à la fois une multitude d’opportunités (Rennes, Nantes, Vannes,…)  à 30 min et une haute qualité de vie (circulation, accessibilité au logement, accessibilité à la culture…)

Breizh-info.com :Comment s’organisent vos journées de député, entre Paris et la Bretagne ?

Gaël Le Bohec : J’organise mes semaines de façon à être à Paris les mardis, mercredis voire jeudis à Paris. Les jeudis, vendredis, samedis, dimanches et lundis en circonscription.
En circonscription, j’ai à cœur de rencontrer un nombre important d’acteurs du territoire en organisant un minimum de 2 visites par semaine (exploitations, écoles, entreprises, administrations…) et en alternant des permanences sur l’ensemble de la circonscription (Plélan le Grand, Pipriac, Guichen, Bain de Bretagne, Redon) en plus de la permanence de Guipry-Messac.

Breizh-info.com :  Un commentaire sur la polémique autour de votre collègue, M. Laabid ?

Gaël Le Bohec : Aucun commentaire sur cette polémique politicienne qui ne mérite aucune perte de temps. Nous devons rester concentrés sur les sujets majeurs de transformation que notre pays mérite : augmentation du pouvoir d’achat, accès amélioré aux soins, aide à la construction, accès au logement….

Propos recueillis par Yann Vallerie

Crédit photo : breizh-info.com
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

  • Gwendal Pennanech

    Beaucoup de langue de bois. Trist eo. le TGV  »magnifique projet de terriroire »…Faut-il en rire ou en pleurer…. Quant au sujet il illustre l’escroquerie fondamentale de la  »décetralisation » à la française. Les Bretons peuvent chosir le bâtiment et le faire construire mais ils n’ont aucun droit de regard sur ce qui y sera enseigné…L’enseignement est vérouillé par le modèle unifié de  »l’Education Nationale  » qui ne laisse aucune place significative à la langue bretonne, à l’Histoire de Bretagne etc.