Cinéma. The Night Of : une série prenante qui vaut le détour

A LA UNE

Depuis fin octobre, les abonnées Canal mais également OCS ont la possibilité de découvrir la série américaine « The Night of », réalisée en 2016 par Steven Zaillian et Richard Price . Une série qui a remporté deux Emy Awards, notamment pour les interprétations magistrales de John Turturro et de Riz Ahmed.

Voici le synopsis : Au lendemain d’une virée nocturne bien arrosée, le jeune Naz, d’origine Pakistanaise, se réveille aux côtés d’une jeune femme baignant dans son sang. Cette dernière a été poignardée et il ne se souvient de rien. Inculpé pour ce meurtre, il est désormais prisonnier du système judiciaire où, parfois, la vérité passe au second plan. Un avocat bon marché mais tenace se propose de l’aider.

C’est une véritable descente aux enfers que va vivre Naz, durant 8 épisodes intenses, et d’égale qualité. En réalité, il s’agirait presque d’un film de 8 heures, car tout s’enchaine parfaitement.

Tout accuse l’accusé. Mais qu’en est-il réellement ? C’est la force de cette série que de montrer que comment la machine judiciaire broie lorsqu’elle se met en branle, se souciant finalement assez peu de la recherche de la vérité. L’objectif étant de classer le dossier au plus vie, de passer au suivant, sans s’occuper des dégâts, énormes, que cela provoque.

Nasir, le personnage principal, se retrouve alors abandonné de tous, aidé seulement d’un avocat à l’agonie financière, handicapé par une maladie de peau, et détesté par ses confrères et par le monde judiciaire. Est-il coupable ? est-il innocent ? Comment va-t-il s’en sortir dans une prison dominée par les gangs d’afro-américains ?

Nous ne vous en dirons pas plus, si ce n’est que le dénouement final est malheureusement le seul point négatif (tout du moins pas compréhensible eu égard de la qualité du reste) de la série. Mais encore une fois, HBO (société de production) frappe fort avec cette série judiciaire captivante. On notera également une mise en scène soignée, une façon de filmer très esthétique par ailleurs.

En conclusion, « The Night of » est une série à dévorer dès que vous en aurez le temps !

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Bataille culturelle. Le Slip Français, toujours plus loin dans la propagande pro-migrants [Vidéo]

Sous le parrainage de la créatrice Agnès B., se présentant comme « de gauche » et « féministe »,...

France, Algérie, 1961-2021. La repentance… ou l’expulsion et les sanctions ? [L’Agora]

« Il est inadmissible que l’Algérie qui possède la plus grande communauté étrangère en France avec 18 consulats, ne puisse...

Articles liés