Rugby. Le RC Vannes craque après la sonnerie face à Perpignan (22-23)

A LA UNE

25/11/2017 – 16h00 Vannes (Breizh-info.com) – Il est des matchs qui font plus mal au crâne que d’autres. Celui de jeudi soir, entre le RC Vannes et Perpignan, pourrait (ne l’espérons pas) laisser des traces dans la tête des Bretons, après cette défaite après la sonnerie, 22 à 23, contre les Catalans de Perpignan.

On ne comprend pas comment le RC Vannes a pu laisser échapper ce match, alors que le score était de 10 à 3 à la mi-temps, une première mi-temps de faible niveau notamment en raison des conditions météo (un nombre d’erreurs incalculable de chaque côté). Puis de 16-3 à la 50ème… avant que les Vannetais ne prennent leur désormais traditionnel carton jaune, et ne s’effondrent pendant quelques minutes, encaissant deux essais coup sur coup. Anormal à ce niveau.

Menés 16 à 17, le RC Vannes reprendra le bon chemin, grâce à des pénalités de Moeke, puis de Hilsenbeck à la dernière minute….avant que les Catalans, après la sonnerie et suite à une récupération de balle et à une grosse pression, n’obtiennent la pénalité de la gagne à la 82ème, transformée. Score final 22 à 23, et énormément de regrets pour les Bretons, qui ont été vaincu par une équipe plus réaliste, plus expérimentée qu’eux.

Au classement, le RC Vannes, qui pouvait se donner de l’air dans la course au maintien (surtout avant le déplacement chez Narbonne, concurrent direct, puis la réception d’Aurillac), replongent dans le classement de Pro D2.

Il va falloir monter une opération commando à Narbonne la semaine prochaine, fatigue ou pas fatigue, pour se rattraper directement.

Au classement, Vannes est désormais 12ème, et devance de 4 points Narbonne, premier relégable. Une chose est certaine : ce championnat de Pro D2 est particulièrement relevé, et le RC Vannes y a toute sa place – et peut envisager, avec un peu plus de rigueur et de constance, de rapidement jouer le haut de tableau dans les prochaines années.

Spectateurs : 7.500 environ.
Arbitre : M. Ramos

Vannes : 1 essai Lutumailagi (22’) ; 3 pénalités Moeké (40’, 45’), Himsenbech (80’) ; 1 transformation Moeke (23’).
Perpignan : 1 essai Cocagi (57’) ; 1 transformation Bousquet (58’) ; 3 pénalités Selponi (35’) ; Seguy (69’, 80’+3)

Carton jaune : Vannes :Lutumailagi (54’); Perpignan :Walcker (74’).

VANNES :15. Bouthier ; 14. Lutumailagi ; 13. Pic ; 12. Hickes ; 11. Duplenne (Le Bourhis 58’) ; 10. Moeke (Hilsenbeck 67’) ; 9. Le Bail ; 8. Vosawaï (cap) ; 6. Abiven (Cramond 51’); 7. Blanc-Mappaz ; 5. Maizuradze (Jones 40’) ; 4. Delangle (Radrodro 65’) ; 3. Dumas (Tafili 51’); 1. Ishchenko (Sénéca 77’) ; 2. Leafa (Cloostermans 20’).

PERPIGNAN :15. Bousquet ; 14. Torfs ; 13. Mafi ; 12. Cocagi ; 11. Faconnier (Seguy 52’) ; 10. Selponi ; 9. Deghmache (Ecochard 56’) ; 8. Lemalu ; 6. Faleafa (Chateau 52’) ; 7. Brazo ; 5. Botha (Labouteley 61’) ; 4. Eru ; 3. Boutemanni (Muller 40’); 1. Forletta (Walcker 56’) ; 2. Seilala-Lam (Carbou 41’).

Crédit photo :DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Le migrant clandestin étant rentré sur la pelouse lors d’OM-PSG…laissé libre

Dimanche soir avait lieu le match entre l'Olympique de Marseille et le PSG, pour le compte du championnat de...

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

Articles liés