Australie. 200 jeunes Africains terrorisent une plage de Melbourne

A LA UNE

16/12/2017 – 06h00 Melbourne (Breizh-Info.com) – En Australie, près de 200 jeunes Africains ont déferlé sur une plage de Melbourne. Ils ont agressé et détroussé des touristes et des promeneurs. Selon plusieurs témoignages, plusieurs blessés seraient à déplorer. Complètement débordée, la police  a seulement réussi à contenir la situation.

Des agressions et des vols

C’est sur la plage Saint Kilda que 200 jeunes africains s’étaient donnés rendez-vous le 14 décembre. Visiblement surexcités, ils ont agressé plusieurs promeneurs et touristes. Des vols ont été signalés mais aussi des dégradations. Agissant en groupes, les délinquants se sont parfois battus entre eux selon le Daily Mail. Ainsi, un gros affrontement entre plus de 60 personnes a eu lieu devant le restaurant Mac Donald’s de la plage

Reste que les victimes identifiées pour l’instant sont exclusivement de simples passants qui se sont faits dérober leurs effets personnels et agressés dans la foulée.

« Les officiers de police ont fait de leur mieux, je pense qu’ils étaient tout simplement trop peu nombreux et ont lutté pour contrôler la situation » a déclaré un témoin selon le Daily Mail.

Une délinquance africaine à Melbourne ?

Les chiffres du gouvernement australien sont clairs, les Africains subsahariens sont très peu nombreux en Australie. Même parmi la population immigrée, ils représentent une petite minorité.

Pourtant, en 2016, le Guardian expliquait qu’un gang Sud-Soudanais était particulièrement surveillé par la police de Melbourne depuis des années car il était soupçonné d’être à l’origine de nombreux vols et agressions.

En mars 2016, les membres du gang avaient même semé l’effroi dans un festival populaire. Les émeutiers avaient notamment agressé des festivaliers. La police, étonnée, avait noté que certains membres du gang étaient très jeunes (12 ans).

L’existence d’une délinquance forte dans une population d’origine subsaharienne éclaire en partie les scènes de violence sur la plage de Melbourne il y a quelques jours. Mais ce qui explique cette violence chez une population ultra-minoritaire reste un mystère.

Crédit photo : DR
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pass Sanitaire : l’overdose !

A la Une ce soir, la prolongation du pass-sanitaire discutée à l’Assemblée Nationale. Mardi soir, les opposants à la...

Immigration. 67% des Français inquiets d’un « grand remplacement » de population

Un sondage qui pourrait faire l'effet d'une bombe. 67% des Français se disent en effet inquiets d'un « grand...

3 Commentaires

  1. Peu importent leurs raisons, ne faisons pas le jeu de ces parasites. S’ils sont si peu nombreux, ils ne devraient pas être trop difficiles à retrouver? Mention spéciale à la débandade de la police qui démontre que de l’Angleterre aux Antipodes, les bisounours sont bien anglo-saxons.

  2. C’est curieux, chez moi à Thizi-Wezzu en Kabylie, le peu de « migrants » qui s’aventurent dans nos rues, ne se comportent pas comme ça. Ca serait marrant d’ailleurs. Enfin, pas pour eux.

  3. Faut arrêter avec les qualificatifs de l’hypocritement correct, ce ne sont pas des jeunes…, 200 racailles, voyous africains ! S’en est fini des migrants mineurs dont l’âge avoisine les 25 ans…!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés