Immigration. 262 000 titres de séjour accordés en France en 2017 contre… 14 859 expulsions

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

17/01/2018 – 07h45 Paris  (Breizh-Info.com) – 262 000 titres de séjour accordés en 2017 en France contre…. 14 859 expulsions. Ce sont les chiffres officiels de l’immigration dévoilés par le ministère de l’Intérieur, à quelques heures de la visite du président Macron à Calais, ville symbole de l’impuissance des gouvernements successifs à régler la question migratoire en France.

Pour rappel, 100 000 demandes d’asile ont été effectuées en 2017 par ailleurs.

Difficile ensuite d’évoquer « rafles » ou « racisme systémique » comme le font certaines égéries à gauche, eu égard de ce chiffre impressionnant.

La presse mainstream titre sur les pourcentages : en effet, concernant les titres de séjour, cela représente une hausse de 13,7% sur un an – 227 500 titres de séjour ayant été accordés en 2016 – ce qui constituait une hausse de 4,6% par rapport à 2015.

Les expulsions, elles aussi, sont en hausse, mais il suffit de comparer leur nombre à celles des entrées sur le territoire pour se rendre compte du déséquilibre.

Sur 10 ans, à un niveau comme aujourd’hui, cela ferait 2 275 000 titres de séjour accordés contre 148 590 expulsions, soit deux fois la population de l’Ille-et-Vilaine admise en France.

Jean-Paul Gourevitch, démographe, s’interrogeait récemment : « certes l’accueil des migrants doit être «digne», mais avons-nous aujourd’hui, même en comptant sur la générosité des associations, les capacités d’accueil pour héberger « dignement » les quelques 100 000 demandeurs d’asile de l’année 2017 sans compter les migrants irréguliers qui ne sont pas passés par la case demandeurs d’asile ?  Sauf à admettre qu’on donne la priorité aux migrants et non pas aux SDF,  et aux Français qui vivent sans toit ou dans des logements précaires. Ce que personne n’ose dire. »

Ces chiffres ne permettent par ailleurs pas de connaitre la composition ethnique, à la fois de la France, mais aussi de l’immigration qui y pénètre, ce que déplore M. Gourevitch :  « 22 pays du Conseil de l’Europe sur 42 recourent directement  aux statistiques ethniques et ce nombre est en constante augmentation. Non seulement il est difficile de soutenir, sauf pour des raisons idéologiques, que le pays qui héberge des personnes ne doit rien connaître de leur origine mais ces statistiques donnent un sens aux luttes menées pour les droits des citoyens qu’il s’agisse des autochtones ou des immigrés.»

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Les crises d’hystérie de Solveig Halloin : top 10

Solveig Halloin, féministe animaliste et antispéciste, lutte pour la protection des animaux. Elle était invitée dans "Touche pas à...

Royaume-Uni : 29 prédateurs sexuels inculpés pour avoir violé et exploité sexuellement une jeune fille de 13 ans durant 7 années

Le journal Skynews rapport qu'au Royaume-Uni, 29 prédateurs sexuels ont été inculpés pour avoir violé et exploité sexuellement une...

4 Commentaires

  1. Ces chiffres, et la non assimilation de ces nouveaux occupants, montrent que nous perdons tout ce qui a fait la France, et notamment notre langue.
    Assis sur un ban public, à coté de 3 jeunes filles qui discutaient dans une langue inconnue pour moi, ce n’était pas le provençal, l’anglais, l’italien, l’espagnol ou l’allemand que je comprends bien.
    En me levant pour partir je leur demandait dans quelle langue elles parlaient. Réponse, en turc. Ah, vous venez de Turquie, et vous y retournez bientôt ? Réponse immédiate : surtout pas !
    Alors maintenant il faut que j’apprenne en plus le turc :

  2. Nous sommes dans la bonne voie avec 14859 expulsions pour 262 000 titres de séjour accordés en 2017 en France. Merci aux traites qui nous gouvernent depuis 37 ans…!

  3. Il est probable en plus que beaucoup de ces rares « expulsions » sont en fait des « congés payés » pour les expulsés. Apparemment, les Albanais sont nombreux parmi eux. Ils rentrent ainsi passer des vacances au pays sans que le voyage leur coûte un sou. Revenir en France ensuite ne doit pas leur être trop difficile.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Argent public et immigration. Gilles Pennelle dénonce les manoeuvres de la Région Bretagne

Conseiller régional de Bretagne, Gilles Pennelle a dénoncé dans un communiqué une nouvelle subvention de la région Bretagne à l’association SOS Méditerranée, qui ramène...

L’affaire Patrick Buisson. Sommes-nous devenus des néoconservateurs américains à passeport français ?

Ci-dessous retrouvez un excellent papier de François Bousquet pour le site Eléments, au sujet de la dernière sortie de Patrick Buisson. Deux phrases maladroites de...

France Police à Emmanuel Macron : « Il faut procéder au bouclage des 600 territoires perdus de la République, y compris avec le renfort...

Le Syndicat de police « France police », cinquième syndicat au sein de la Police nationale et qui affirme en être « La première...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est un état de fait observable...