Fais Passer l’info : l’argent dette

monnaie

Voici une nouvelle vidéo réalisée par les animateurs de la chaine Youtube « Fais passer l’Info » avec cette fois-ci pour thème : l’argent dette.

Notre système économique actuel, basé sur une monnaie n’existant que grâce à la dette, ne semble tenir qu’à un fil.

Le papier que nous utilisons comme monnaie, communément appelé « billet », n’a aujourd’hui plus qu’une valeur théorique. Il n’est plus représentatif d’une quantité en or ou en argent. Notre « billet » ne représente donc rien et n’est basé sur rien, mise à part la valeur que nous croyons qu’il détient. C’est pour cela que l’on insiste sur la nécessité de la confiance absolue des hommes en la Banque et l’État, uniques instances garantissant sa valeur.

Mais ces billets que nous utilisons ne représentent, en réalité, que 5 % de la monnaie en circulation. Les 95 % restants ne sont rien d’autre qu’une monnaie issue de nos crédits bancaires. La monnaie est désormais une dette et le concept « d’argent-dette » prend dès lors tout son sens. Comprenez donc que nos crédits, qu’il ne faut surtout pas que nous remboursions trop vite au risque de détruire la monnaie que notre prêt aura créé, deviennent nécessaires et même vitaux au bon fonctionnement du système économique moderne.

La banque ne fait qu’ajouter sur nos comptes virtuels, une ligne de chiffre virtuelle également.

La banque ne possède pas l’argent qu’elle nous prête à proprement parler. Elle le crée purement et simplement, de nulle part (ex-nihilo). Et c’est avec les intérêts qu’elle génère en nous prêtant un argent qu’elle n’a pas, que la banque s’assure un commerce prospère. Cela paraît inconcevable, irrationnel, fantaisiste… Bingo ! C’est exactement le monde dans lequel nous vivons.

C’est un formidable jeu de dupes reposant sur l’ignorance populaire.

« Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin. »

Henry Ford

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine