12/02/2018 – 09 h 35 Dublin (Breizh-info.com)  –On jouait la deuxième journée du tournoi des 6 nations de rugby ce week-end, et on a vu l’Irlande et l’Angleterre s’affirmer comme les deux grosses équipes de l’année sur le plan européen. Tour d’horizon des trois rencontres qui se sont disputées samedi et dimanche.

Irlande – Italie : la démonstration irlandaise (56-19)

Durant 35 minutes, l’Irlande aura réussi l’exploit de ne pas commettre la moindre faute contre l’Italie ce samedi, ce qui témoigne d’un niveau de jeu impressionnant. Il faut dire que le XV du trèfle affrontait une équipe qui va de désillusion en désillusion et dont le niveau est vraiment trop faible pour ne pas servir à autre chose que de machine à donner des points aux autres équipes.

8 essais à 3, en raison d’un relâchement irlandais en seconde période, et un bonus offensif dans la poche : les irlandais peuvent aborder sereinement le prochain match, dans deux semaines, à domicile contre le Pays de Galles. Pour les Italiens, c’est victoire impérative à Marseille, contre la France, pour éviter de finir une nouvelle fois dernier.

http://gty.im/916964560

Angleterre – Galles : le match de la journée (12-6)

Du très très haut niveau. Voilà ce qu’on retiendra de cette rencontre, épique, entre l’Angleterre et le Pays de Galles. Durant 40 minutes, les Anglais se sont montrés d’une solidité à toute épreuve, et ont poursuivi leurs efforts en seconde période avec une résistance de haut vol des gallois, en défense, du très solide.

Les hommes de Gatland n’auront pas été récompensés, et un essai non accordé de façon litigieuse les prive sans doute si ce n’est de la victoire, d’un score encore plus serré. Vu le nombre d’absents dans cette équipe, il va falloir compter avec elle dans les prochains mois, c’est certain, tandis que les Anglais apparaissent match après match comme des solides prétendants à la victoire en Coupe du monde en 2019.

http://gty.im/916847528

Ecosse – France : la France en chute libre (32-26)

Les défaites s’enchainent pour un XV de France dont on finit par se demander si les changements multiples en terme d’effectif comme de staff servent vraiment à quelque chose tant le mal semble plus profond. Malgré une bonne première période et grâce aux bonnes inspirations de Teddy Thomas, le XV de France a longtemps mené et fait illusion face à des écossais eux aussi méconnaissables pour ceux qui ont suivi les tests-matchs d’automne contre la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Que dire en effet de la prestation lamentable de Finn Russell, ou de celle, très moyenne dans le jeu (pas aux pieds) de Laidlaw ?

Score final, 32 à 26, un bonus défensif pour la France, et des Ecossais qui pourraient prendre une fessée contre l’Angleterre lors du prochain match, y compris à domicile, si ils jouent de cette façon. Pour la France, beaucoup de choses sont à reconstruire.

http://gty.im/917084152

Au final, cette journée aura été la démonstration que l’Irlande et l’Angleterre survolent le tournoi avec le Pays de Galles, que l’Ecosse se cherche encore, et que l’Italie et la France sont un ton en dessous.

Crédit photo : Irish rugby et getty images
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine