Les atteintes à la vie privée sont très nombreuses lorsque vous êtes connectés à Internet. Qu’il s’agisse de la surveillance gouvernementale  – française ou étrangère — ou bien de la revente de vos données, il est fondamental de protéger sa vie privée sur Internet.
Breizh-Info a déjà publié plusieurs articles sur le sujet. Nous avons récemment lancé une série dédiée à cette problématique : SecurWeb. Le premier épisode traitait du choix du navigateur internet le plus sécurisé.
Aujourd’hui, nous allons vous aider à franchir un nouveau pas vers la protection de vos données en ligne, l’usage d’un VPN.

Qu’est-ce qu’un VPN ?

VPN signifie « Virtual Private Network » ce qui signifie « réseau virtuel privé ». Concrètement, cela consiste en l’établissement d’une connexion cryptée vers un serveur, le plus souvent situé à l’étranger. C’est ce serveur qui servira de relai pour donner son adresse IP à vos activités en ligne.

Ainsi, pour vous connecter au site de Breizh-Info, si vous passez par un VPN, c’est le serveur distant qui apparaitra comme le visiteur de notre site. Votre adresse IP (l’adresse postale de votre ordinateur en quelque sorte) sera remplacée par celle du serveur. Encore mieux, tout le trafic internet entre vous et le serveur sera crypté. C’est-à-dire que, en théorie, personne ne sera capable de voir votre activité internet. Ni votre fournisseur d’accès à internet, ni un hacker, ni votre gouvernement.

Gros désavantage : la vitesse de votre connexion sera revue à la baisse car le cryptage des données et leur décryptage ainsi que le dialogue avec des serveurs à l’étranger a un impact sur la vitesse de téléchargement.

Une solution sécurisée

Le marché des VPN est florissant et de nombreuses offres existent.
Si des VPN gratuits sont disponibles, le mieux est malgré tout de sortir quelques euros de votre poche par mois afin de vous offrir une prestation de qualité.

Pour cela, il faut impérativement que la société soit située dans un pays garantissant le moins d’ingérence possible de la part d’un service gouvernemental. Exit donc les VPN dont les sociétés mères sont situées aux Etats-Unis, en France, en Grande-Bretagne ou aux Pays-Bas.

Voici les deux VPN que nous vous conseillons. Ils pratiquent tous une politique de non-conservation des « logs » de connexion. C’est-à-dire qu’ils ne conservent pas de données sur votre utilisation internet.

Le plus rapide : Express VPN

ExpressVPN VPN

C’est sans doute le choix le plus évident pour les amoureux de leur vie privée. Express VPN est un outil d’une grande qualité. Tout d’abord, il s’agit d’un des VPN les plus rapides en moyenne.

VPN

C’est-à-dire que vous ne remarquerez pas de différence flagrante entre la connexion VPN et une connexion classique. Pour les amateurs de streaming ou de téléchargements (légaux bien entendu !), c’est clairement le meilleur choix.

De plus, l’entreprise vendeuse de la solution est basée dans les Iles Vierges, loin de toutes les juridictions étatiques envahissantes.
Enfin, Express VPN assure ne garder aucune trace de votre usage d’internet, logs de connexion compris. Cette politique du « no log », même si elle est parfois trompeuse car certains logs de connexions peuvent être conservés quelques temps, est une protection supplémentaire très importante.

Prix : Entre 12,95 $ et 8,32 $ par mois selon les formules.

Le plus sécurisé : Proton VPN

ProtonVPN VPN

Proton n’est pas seulement le fournisseur d’une solution mail hautement sécurisée et gratuite, c’est également un service de VPN de grande qualité. Si l’impact sur la vitesse de connexion est plus grand que pour Express VPN, Proton VPN bénéficie d’une garantie totale sur la confidentialité de vos données.

Proton VPN est en effet basé en Suisse. C’est-à-dire que toute enquête sur vos données vous sera notifiée en préalable. Mieux, Proton VPN est un VPN sans logs. Le seul enregistrement est celui de la date et de l’heure de votre dernière connexion au service.

Enfin, la fonction « Secure Core » permet de redoubler de prudence en vous connectant d’abord à un serveur possédé par ProtonVPN avant de vous rediriger vers un autre serveur, loué à un tiers. Cela permet de limiter drastiquement les possibilités d’identifications que possèdent les services de renseignement les plus avancés.

ProtonVPN est clairement le choix le plus sécurisé à l’heure actuelle, que ce soit par le fait qu’il dépende des juridictions suisses, qu’il pratique la politique du « no logs » ou encore grâce à sa possibilité d’utiliser l’outil « Secure Core ».

Prix : De 4 à 24 € par mois selon les formules.
Formule conseillée : « Plus »

Un VPN ne garantit pas l’anonymat… mais y contribue

Si un VPN assure une confidentialité maximum de vos données, cela n’assure pas pour autant votre anonymat à 100 %
Le cryptage de votre activité internet est un obstacle quasiment insurmontable pour tous les acteurs susceptibles de vouloir épier votre activité. Reste que les agences de renseignement, aidées de moyens techniques et humains conséquents, peuvent toujours trouver des moyens détournées d’observer votre activité en ligne.

Crédits photos : Mike MacKenzie [CC BY-SA 2.0] / Captures d’écran
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine