Lorient. Le salon PRO&MER cherchera à séduire le 15 mars prochain

PRO&MER

Où en est donc le marché de l’emploi maritime ? La meilleure façon d’y répondre sera sans aucun doute de se rendre au prochain salon PRO&MER qui se tiendra le 15 mars à Lorient.

Un salon aux buts multiples

Pour sa cinquième édition, le salon qui se tenait habituellement à Brest a choisi de se délocaliser à Lorient. L’événement se définit comme un « forum de l’emploi et de la formation des métiers de la mer » et est organisé par Bretagne Pôle Naval.

Des métiers représentés dans leur diversité puisque des professionnels de tous les secteurs seront présents. La construction navale, des armateurs de la marine marchande mais également la filière des énergies marines renouvelables ou encore la pêche seront de la partie. La navale militaire sera aussi sur place.

Avec près de 80 exposants à Lorient, le forum proposera plus de 1 000 offres d’emplois au public. Des jeunes diplômés aux demandeurs d’emplois en passant par les personnes en quête d’une reconversion dans le monde maritime, tout le monde devrait y trouver son compte. Car, en plus des professionnels, des écoles et autres organismes de formations présenteront quelques 1 800 cursus possibles et ce, pour tous les niveaux.

Un secteur méconnu

Si les offres d’emplois sont assez nombreuses ces temps-ci, elles ne trouvent pas toujours preneur. Et pour cause. Dans une société française ayant largement tourné le dos à l’océan, les métiers maritimes ne sont que peu connus et reconnus.

D’autant plus que le secteur souffre d’un déficit d’image, en dépit de sa grande diversité. Ainsi, la marine marchande, malgré des rémunérations attrayantes, reste une profession marquée par de longues absences et des conditions de travail de plus en plus exigeantes. Quant à la pêche, celle-ci est toujours réputée comme un métier physique et dangereux avec, parfois là aussi, des contraintes liées à la vie de bord et à l’éloignement.

De son côté, la construction navale, dont les carnets de commande se sont de nouveaux remplis, peine à recruter. La faute est en partie due à des rémunérations peu motivantes alors que les exigences professionnelles sont, une fois encore, de plus en plus importantes.

Le mythe de la course au large

Parmi les nouveautés de cette édition lorientaise, l’arrivée sur le salon PRO&MER d’acteurs du nautisme et de la course au large. Un monde de la course au large qui, s’il peut faire rêver les amateurs de voile, révèle des aspects moins reluisants lorsque l’on s’y intéresse de plus près.

Les métiers du secteur sont là aussi mal rémunérés au regard des exigences qu’ils engendrent. C’est notamment le cas des préparateurs de course, hommes à tout faire des skippers. Le tout dans un monde de la voile relativement fermé et réputé impitoyable. De quoi remettre en perspective la publicité faite autour des pontons.

PRO&MER

En trois zones

Le salon PRO&MER sera organisé en trois zones distinctes. En premier lieu, un secteur sera consacré à la présentation des différents métiers par les professionnels. Ensuite, une autre zone sera dédiée aux moyens de formation avec l’ensemble des établissements (ENSM notamment). Puis, un autre endroit offrira la possibilité aux visiteurs de découvrir les entreprises et autres acteurs professionnels du monde maritime. Et, pourquoi pas, de discuter embauche avec ces derniers.

Pour rappel, lors des années précédentes à Brest, plus de 2 000 personnes en moyenne avaient visité le salon. À Lorient de faire mieux !

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/abxbay)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS