« Casse-toi, casse-toi je vais t’éclater« . Les journalistes qui se sont rendus samedi 24 mars au matin dans la cité Ozanam, à Carcassonne, où résidait  Radouane Lakdim, le terroriste auteur des attaques survenues la veille dans la région, n’oublieront pas de sitôt leur visite dans ce quartier très  « sensible ».

C’est France Info qui rapporte l’affaire. Dans un reportage diffusé samedi midi, on a pu voir deux journalistes de France 3 Occitanie se faire prendre à partie par des jeunes du quartier, pas contents du tout qu’on vienne dans leur cité. « Casse-toi, casse-toi je vais t’éclater », peut-on entendre.

Un journaliste du Monde, Yann Bouchez,  a fait part sur Twitter des menaces qu’il a subies de la part de « deux jeunes en voiture ». L’un d’eux lui aurait lancé : « T’es journaliste ? Barre-toi d’ici ou je te casse les jambes. ». On ne saurait être plus aimable. 

Toujours selon France Info, des journalistes de France 3, BFMTV et d’une télévision suisse-italienne ont également été violemment pris à partie par deux jeunes, selon le témoignage de Marc Dana, journaliste à France 3. « Ils ont commencé à nous bousculer et à prendre nos pieds de caméras en les lançant sur nous », a—il raconté à franceinfo. Quelques minutes après, ils sont revenus à la charge en s’en prenant plus particulièrement à l’équipe de la télévision suisse-italienne, qu’ils ont frappée.

Les journalistes ont alors dû prendre la poudre d’escampette, d’autant que les deux « jeunes » se sont mis à les poursuivre à bord d’un véhicule, tout autour de la cité. Il n’y aurait aucun blessé d’après Marc Dana, même si ce dernier a constaté que l’un des journalistes italo-suisses semblait souffrir des jambes après avoir été frappé. « C’était vraiment très tendu » a-t-il dit à France Info.

Interrogée par France 3 Occitanie, une retraitée habitant dans ce petit quartier « sensible » témoigne : « C’est une minorité qui pourrit le quartier, ils ont pris le pouvoir. Avant, il y faisait bon vivre, mais maintenant c’est craignos» Effectivement.

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine