Pétition Maodez Glanndour. Pontrieux tourne le dos à la Bretagne !

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Maodez Glanndour. Que ceux qui parlent de Bretagne sans connaître l’ancien recteur de Louannec se taisent ! Le grand écrivain de langue bretonne mériterait d’ailleurs bien des rues à son nom. Mais à Pontrieux, sa ville natale, la mairie fait la sourde oreille malgré une pétition demandant cette reconnaissance.

L’abbé Le Floc’h

À l’état civil, Maodez Glanndour était L’abbé Louis Augustin Le Floc’h, Loeiz ar Floc’h de son nom breton. Il naquit à Pontrieux en 1909. Officiant comme recteur de Louannec en Trégor, il y restera durant 30 ans, de 1956 à 1986. Si bien que son image restera très longtemps attachée à celle de la petite commune dans la tête de ses paroissiens. Ironie du sort, Louannec était aussi la paroisse de saint Yves, saint patron de la Bretagne que Maodez Glanndour n’a pas manqué de remettre à l’honneur.

Maodez Glanndour
Source : argedour.bzh

Traditionalistes, ses messes, malicieusement appelées « FLB » pour Français-Latin-Breton, n’avaient rien de commun avec les cérémonies modernes et détenaient cette rigueur dont la Bretagne avait encore le secret au début du siècle dernier. Par ailleurs, à l’instar de l’abbé Perrot au presbytère de Scrignac avant lui, il organisait aussi régulièrement des retraites pour les familles bretonnantes dans les années 1950 et 1960 à Keresperz.

Il s’éteindra le 25 novembre 1986 à l’hôpital de Lannion puis fut enterré au cimetière de Guingamp.

Feiz ha Breizh

Ayant ainsi croisé à quelques reprises l’abbé Yann-Vari Perrot dans sa jeunesse, Maodez Glanndour restera fidèle toute sa vie à la devise de Feiz ha Breizh, ne séparant jamais la foi de la Bretagne. Écrivain prolifique et acteur majeur de l’Emsav, il se coupera toutefois d’une partie de celui-ci au cours des années 1970 alors que certains militants bretons épousaient de plus en plus les idéaux de mai 1968.

Maodez Glanndour
Source : Anne Floc’h

Une rue Maodez Glanndour ?

Alors que l’année 2016 marquait les 30 ans de la mort du recteur de Louannec, l’Emsav dans son ensemble et, plus généralement et sans surprise, toute la société bretonne, ont ignoré comme il se doit la mémoire de Loeiz ar Floc’h. Seules la revue Al Liamm et l’école Diwan de Louannec lui ont rendu hommage.

Tandis qu’il y a des boulevards Gambetta et Clémenceau en Bretagne, une rue au nom de Maodez Glanndour serait bien la moindre des choses pour ce serviteur de la Bretagne et de sa culture au sens noble. C’est en tout cas ce que réclame une pétition en ligne lancée il y a six mois concernant une demande auprès de la municipalité de Pontrieux, sa terre d’origine.

Mais, malgré deux mails de relance, la mairie ne daigne répondre, ignorant elle aussi le souvenir de l’enfant du pays. Jointe par téléphone, Anne Floc’h, à l’origine de cette pétition, nous précise : « C’est le même silence à Louannec, où une requête similaire a été formulée. Nous avons aussi contacté la mairie de Lannion il y a quelques mois : une ‘commission compétente’ devait étudier l’idée mais depuis, plus de nouvelles ! »

Une personnalité à (re)découvrir

Si quelques conseils municipaux bretons tournent aujourd’hui le dos à Maodez Glanndour, cette homme de grande culture a pourtant fait régulièrement parlé de lui. Dans sa Bretagne comme en dehors.

La reconnaissance de ses compatriotes Pierre-Jakez Hélias, Xavier Grall et Youenn Gwernig en témoigne. Nous avions d’ailleurs récemment évoqué ce moment de télévision.

Enfin, une page Facebook consultable ICI lui est désormais dédiée. Quant à la pétition, elle est toujours accessible sur CE LIEN.

Crédit photos : Anne Floc’h (tous droits réservés)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que...

Tour d’Italie. Caleb Ewan remporte la 7ème étape du Giro

Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan (Lotto-Soudal) le 14 mai 2021, à l'occasion de la 7ème étape du Giro....

Articles liés

Le BCRA a-t-il vraiment ordonné l’exécution de l’abbé Yann-Vari Perrot ?

L'Abbé Yann-Vari Perrot, martyr de la Bretagne, aimerait sans doute reposer (enfin) en paix à Scrignac. Mais certains se complaisent à salir sa mémoire....

Flandres/Bretagne. Eric Vanneufville : « L’abbé Gantois appréciait les qualités humaines de l’abbé Perrot » [Interview]

Eric Vanneufville, issu d'une famille ancrée au cœur de la Flandre, déjà auteur de plusieurs livres sur l'histoire de sa contrée, vient de sortir...

Sainte-Anne d’Auray. Une excellente 2e édition pour le pèlerinage « Feiz e Breizh » [Vidéos]

La 2e édition du pèlerinage pour la Bretagne « Feiz e Breizh » a attiré quelques 250 personnes et plus de 800 fidèles présents à...

Un pèlerinage « Feiz e Breizh » vers Sainte-Anne-d’Auray

Un pèlerinage « Feiz e Breizh » vers Sainte-Anne-d’Auray sera organisé samedi 28 et dimanche 29 septembre. Lors de la première édition en 2018, le...