Le livre manifeste d’Anders Breivik publié en Français

breivik

Le livre manifeste d’Anders Breivik va être publié en Français, sur pas moins de 6 tomes. Voici qui va assurément faire polémique. Ce sont les éditions Tatamis qui ont relevé le défi de la traduction et de l’édition du livre du tueur de masse norvégien.

Après Utoya de Laurent Obertone, qui revenait sur les pas de la tuerie qui a fait 77 morts et 151 blessés le 22 juillet 2001, c’est donc « Une déclaration d’indépendance européenne », l’énorme ouvrage laissé par Breivik expliquant ce qui a poussé à son attentat politiquement, qui va être disponible en langue française.

Les 3 premiers tomes concernent le constat de l’auteur, ils sont surtout des textes écrits par d’autres et compilés par l’auteur, et ne sont pas censurés du tout, car ils ne contiennent rien qui contrevient à la loi.
Les 3 derniers tomes sont les solutions qu’il propose, ce sont surtout des textes écrits par l’auteur, notamment sur son expérience, et nous les avons en partie censurés quand des propos tombent sous le coup de la loi.

Dates de parution des 6 tomes :

=> Tome 1 : 2/4/18 sur ce site, 14/5/18 en librairie

=> Tome 2 : 28/7/18 sur ce site, 28/8/18 en librairie
=> Tome 3 : 12/10/18 sur ce site, 12/11/18 en librairie
=> Tomes 4 à 6 : 2019 (date précise à venir)

 Ci-dessous, nous vous proposons des extraits de l’avant propos de Jean Robin, directeur des éditions Tatamis, qui explique pourquoi il a décidé de publier cet ouvrage :

Je suis l’éditeur du livre, je m’appelle Jean Robin, je suis né le 6 août 1978 à Clermont-Ferrand, département 63. Je condamne les meurtres perpétrés par l’auteur de cet ouvrage, ainsi que l’idéologie raciste sous-jacente de l’auteur. Ayant été militant chez les Verts l’année de mes 18 ans, un Breivik français à l’époque aurait donc pu me tuer. Pourtant je suis aujourd’hui de droite, et anti-islam et anti-marxiste comme Breivik et bien d’autres qu’il cite dans son livre. Donc je condamne d’autant plus son massacre qui n’a aucun sens politique et ne peut qu’éloigner les patriotes du juste combat selon moi. Malgré tout, je vais expliquer dans cet avant-propos pourquoi j’ai décidé d’éditer ce livre, et ce n’est certainement pas pour inciter d’autres êtres humains à en tuer d’autres ni à être (ou à devenir) racistes ou nazis (Breivik a osé faire le salut nazi à plusieurs reprises lors de son procès en 2017, bien qu’il condamne le nazisme dans son livre, notamment en le qualifiant de totalitarisme[1]).

Je suis certes anti-islam et anti-marxiste comme Breivik, mais je suis chrétien alors qu’il considère Jésus comme un exemple « pathétique », et je n’ai jamais violenté personne dans ma vie, ayant plutôt reçu quelques coups par des bikers avinés dans un concert en banlieue parisienne. Je n’ai jamais été poursuivi en justice, ni pour racisme, ni pour incitation à la haine, ou aucun autre motif, et n’ai donc jamais été condamné, mon casier judiciaire est vierge à l’âge de 40 ans et après avoir publié une quarantaine de livres, des milliers d’articles sur tous supports, et édité plus d’une centaine d’ouvrages dans ma maison d’édition. J’ai notamment publié un petit livre intitulé Pour un antiracisme de droite où je condamne clairement toutes formes de racisme, et finalement je suis marié et j’ai un enfant avec une femme d’une autre origine que moi. Ceux qui voudraient m’amalgamer avec cet auteur ou me qualifier de suprématiste blanc en seraient donc pour leurs frais.

Je suis simplement éditeur dans un pays (encore) libre, la France, et tout comme un avocat peut défendre les droits d’un terroriste sans être un terroriste lui-même, un éditeur peut éditer un terroriste sans en être un lui-même.

J’ai décidé d’éditer ce livre car, qu’on le veuille ou non, Anders Breivik l’a écrit, et les massacres qu’il a perpétrés à Utoya en 2011 ont secoué la planète entière. Près d’une dizaine d’années plus tard, le temps a donc fait son œuvre, pour le deuil des familles de victimes, à qui je présente mes condoléances, et pour la compréhension de ce drame. L’intégralité des droits d’auteurs de ce livre seront reversés à des associations d’aide aux victimes du terrorisme en France.

Mais j’ai aussi décidé d’éditer ce livre pour que des universitaires, des hommes et femmes politiques, des journalistes, et des citoyens, bref, tous ceux que cela intéresse, puissent se plonger dans l’esprit torturé de cet assassin afin d’essayer de comprendre ses motivations, sa logique, et son point de vue. Le savoir n’est jamais l’ennemi de la démocratie et de la paix, c’est l’ignorance qui l’est.

Lire la suite ici

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine