Attention, livre choc : Psychologie de Mahomet et des musulmans, par Ali Sina

mahomet

07/12/2015 – 06H30 France (Breizh-info.com) – Les courageuses éditions Tatamis dirigées par Jean Robin, ont publié en novembre, quelques jours avant les attentats islamistes, un livre percutant :  « psychologie de Mahomet et des musulmans » écrit par le dissident iranien Ali Sina . La maison d’éditions continue son chemin d’étude de l’Islam et de l’islamisme (on se souvient encore du best-seller « Ces maires qui courtisent l’islamisme » de Joachim Veliocas). Ali Sina dirige, depuis les USA, Faith Freedom International , consacré à la remise en cause radicale de l’Islam sur la base d’une étude approfondie de ses textes fondateurs (Coran, Sunna). Une fatwa appelant à l’assassiner a été décrétée par plusieurs organisations islamiques contre lui notamment pour apostasie.

Ce que l’on peut dire avec cet ouvrage, c’est qu’il risque certes de heurter les musulmans profondément pieux et convaincus par leur religion, mais loin de les heurter gratuitement, il ne se base que sur les enseignements et croyances qui leurs sont inculqués. Parfait connaisseur des hadits et du Coran, et cela dans plusieurs langues, ce qui permet de relier plusieurs interprétations possibles, Ali Sina a entrepris un travail de démolition pur et simple des fondements de la religion musulmane, c’est à dire de la vie de Mahomet.

Mahomet est présenté comme un homme profondément déchiré par une enfance difficile, souffrant d’hallucinations, d’obsessions que nous appellerions aujourd’hui des TOC (troubles obsessionnels compulsifs) , mais surtout, révélé comme un prophète violent, imbu de lui même et fourbe. « Ses biographes rapportent que Muhammad (Mahomet) avait coutume de se replier dans une grotte et d’y passer des jours perdu dans ses pensées. Il a été pris de spasmes, a entendu des cloches sonner, a vu des fantômes. Il crut qu’un démon le possédait, envisagea de se tuer, mais son épouse le persuada qu’il était devenu un prophète.» indique la présentation de l’ouvrage. « Convaincu de son statut supérieur, Muhammad était intolérant pour ceux qui le rejetaient. Il assassinait ceux qui le critiquaient. Il a attaqué, pillé, massacré des populations entières. Il a réduit en esclavage des milliers de gens. Il violait, et permettait à ses hommes de violer leurs captives. Tout cela, il l’a fait en toute bonne conscience et convaincu de son bon droit. Il était magnanime pour ceux qui l’admiraient, mais vindicatif envers ses détracteurs. Il croyait être l’humain le plus parfait de la création, et que l’univers avait été créé pour lui. Cela relève de la psychopathologie.»

Le livre est long, passionnant, sourcé, essentiel pour comprendre ce qui constitue le corpus idéologique de ceux qui nous ont désigné, nous Européens, chrétiens ou paiens, comme leurs ennemis mortels. D’autant plus pertinent qu’il est écrit par un homme né musulman et qui, à la manière d’un Majid Oukacha, a parfaitement analysé et compris sa religion d’origine avant de la rejeter en bloc.

Bien plus que des bougies et des crayons pour combattre le terrorisme islamiste, c’est ce livre d’Ali Sina qu’il faudrait faire lire aux plus jeunes générations d’Europe, pour qu’ils prennent conscience des erreurs à ne pas commettre face à un ennemi qui sera impitoyable. Pour qu’ils prennent aussi conscience que l’islamisme ne provient pas de nulle part, mais bel et bien des fondements même de la religion musulmane.

Psychologie de Mahomet et des Musulmans – Ali Sina – Tatamis – 22 euros

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

9 réponses

  1. Oui, oui… Et le marchand qui a fait un mariage d’affaire avec une femme plus âgée, puis un autre mariage avec une gamine, il s’est envolé vers le Paradis depuis Jérusalem sur… une jument volante. Pourquoi pas une licorne ou un éléphant rose ? Faudrait un jour penser à sortir du Moyen-Âge.

    1. C khadija riche marchande qu’il lui a proposé le mariage qu’il a accepté.pour Aicha elle avait 18 ans selon bcp de grands savants musulmans donc c’est pas vous qui allé rabaisser notre prophète en s’attaquant au moeurs.Quand au voyage nocturne,Dieu a crée la Terre et Il t’a crée toi aussi Il t’a permi de répondre malgrès ton arrogance.Si Moise nous dit que la mèr c’est ouverte,que Jesus nous dit qu’il a redonnè la vie ou que le prophèt a chevauchè une monture volante jusqu’à Jerusalem on le croira jusqu’a la fin des temps c’est la définition de la fois.L’islam compte de plus en plus de personnes c’est la volonté de Dieu que tu le veuille ou non,t’es pas content fonce dans
      le mur et on verra le jour du Jugement qui est veridique,les prophètes ou toi.

      1. Non mais Moïse, c’est bon pour le cinéma…
        Les mystères de la foi sont bien plus difficiles que la croyance en des religions.
        Mahomet, un grand homme ? Oui, à la Napoléon ou Hitler. Pas mon truc.
        Un prophète ? Sûrement, comme des milliers d’autre et pas le dernier. Il y a pléthores d’hommes sages et mystiques pour aider chacun à avancer. Ceux qui pratiquent la paix appliquent leurs paroles. Bouddha ou Jésus n’ont jamais mené d’armées. Meilleurs exemples à suivre, et de loin, qu’un conquérant qui prône la paix et fait la guerre.
        Le Coran est grand. Clairement. Mais il a faitson temps. Son message a permis degrandes choses mais on ne peut que constater qu’il est périmé. L’islam est en crise, la dernière grande crise réactionnaire des fins de.civilisation (voir Incas ou l’Eglise français et la révocation de l’Edit de Nantes) annonciatrice de sa chute imminente. La3e guerre mondiale viendra de l’islam. J’y vois plus de sheitan que de paix.

  2. Si Mahomet vivait encore aujourd’hui, il serait poursuivi pour le Tribunal pénal international sous les chefs d’inculpation suivants :
    – Tentative de génocide
    – Pédophilie agravée
    – Réduction en esclavage et trafic d’êtres humains
    – Homicides divers
    – Non respect des conventions de Genève sur les droits de prisonniers de guerre
    – Destruction d’oeuvres d’art inscrites au patrimoine.
    etc.

    Cela fait un peu beaucoup pour un prophète inspiré par Dieu, fondateur de « La religion de la paix et de la tolérance »

  3. Quand on se dit prophète, on ne fait pas la guerre ni commet de massacres de population, on abuse pas des femmes en les cantonnant dans des harems, cela ne vient pas de Dieu qui par nature est bon . Il éclaire les bons comme les méchants et c’est Dieu seul qui nous jugera après la mort. Nous ne serons pas jugés pas des musulmans!

    1. les preuves mon ami les preuves car parler sans preuve discredite vos paroles tout simplement.Personne n’a dit que ce sont les musulmans qui jugent les gens.Par contre lisé le Coran et la vie du prophèt vous en avez besoin.Vous comprendrez peut etre qui était le Prophèt.Il a pardonnè a l’assassin de son oncle,il a pardonnè a celui qui a causè la mort de sa fille,il a déclarè qu’une prostitué irai au paradis car elle a abreuvé un chat,il a dit que le meilleurs des hommes est le meilleur avec sa femme,l’homme fort est celui qui controle sa colère alors qu’il peux l’exercer… bref vous vous trompé.c d’ailleurs pour sa que les gens entre en Islam de plus en plus.paix sur vous

      1. Le problème est que j’ai lu les sourates du coran et qu’il y a à boire et à manger.
        400 versets du Coran sont « provocation à crimes et délits contre les personnes », selon le Code pénal républicain. Les chrétiens sont les « pires de la création ) (98.6), les « plus viles des bêtes » (8.22, 8.55), « qu’impureté » 9.28), comme « l ‘excrément, l’urine. le chien » (ayatollah Komény). Une fois écoulée les mois interdits, tuez les associateurs (chrétiens) où que vous les trouviez » ( 113.9 :5). « Qu’Allah les extermine » (63.4). Allah peut-il enlever la haine du coeur si lui-même lui met ? (5.64) .
        Le coran bisounours n’existe pas. Parlez-moi des « fatwa »

      2. Les sourates gentillettes ne sont là que pour tromper.Les sourates violentes abrogent les précédentes: alors le masque tombe, et ce qui était dissimulé se révèle alors au grand jour: une monstruosité. « Mein Kampf », à côté de ça, c’est la comtesse de Ségur.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !