Coupe du monde. Les Blancs ultra minoritaires en équipe de France de football

equipe_france

L’extrême gauche a désormais imposé le débat religieux et racial sur la table médiatique – érigeant Noirs et musulmans en nouveaux damnés de la terre à défendre coûte que coûte. Aussi, il est intéressant de se pencher sur la composition de l’équipe de France de football en vue de la Coupe du Monde 2018 qui se déroulera en Russie.

Le sélectionneur, Didier Deschamps, a dévoilé jeudi 17 mai une liste de 23 joueurs choisis, parmi lesquels on recense 6 joueurs blancs, c’est à dire 26% de l’équipe. Ils sont donc minoritaires dans une équipe de France censée représenter un pays où pourtant, les blancs sont encore majoritaires. L’intégralité des autres joueurs – c’est à dire 17 – a des origines d’Afrique (Afrique du Nord ou Afrique noire).

La liste de 23 de l’équipe de France :

Gardiens (3) : Hugo Lloris (Tottenham/ANG), Steve Mandanda (OM), Alphonse Areola (PSG).
Défénseurs (8) : Djibril Sidibé (Monaco), Benjamin Pavard (Stuttgart/ALL), Samuel Umtiti (FC Barcelone), Raphaël Varane (Real Madrid), Presnel Kimpembe (PSG), Adil Rami (OM), Benjamin Mendy (Man. City/ANG), Lucas Hernandez (Atlético de Madrid/ESP).
Milieux (5) : Paul Pogba (Man. United/ANG), Corentin Tolisso (Bayern Munich/ALL), Blaise Matuidi (Juventus Turin/ITA), Ngolo Kanté (Chelsea/ANG), Steven Nzonzi (Séville FC/ESP)
Attaquants (7) : Antoine Griezmann (Atlético de Madrid/ESP), Olivier Giroud (Chelsea/ANG), Kylian Mbappé (PSG), Ousmane Dembélé (FC Barcelone/ESP), Florian Thauvin (OM), Nabil Fekir (Lyon), Thomas Lemar (Monaco).

A voir si malgré ce choix finalement très peu « diversifié » ethniquement qui fera indiscutablement polémique, l’équipe de France bénéficie du soutien populaire, durant sa campagne de poule contre le Danemark, le Pérou, et l’Australie.

Si jamais des joueurs ne pouvaient pas honorer leur sélection, une liste de remplaçants a été également retenue :

Wissam Ben Yedder (Séville FC), Kingsley Coman (Bayern Munich), Benoît Costil (Bordeaux), Mathieu Debuchy (Saint-Etienne), Lucas Digne (FC Barcelone), Alexandre Lacazette (Arsenal), Anthony Martial (Man. United), Adrien Rabiot (PSG), Mamadou Sakho (Crystal Palace), Moussa Sissoko (Tottenham), Kurt Zouma (Stoke City).

Là encore, les blancs sont minoritaires : 4 sur 11.

Au total donc, sur 34 joueurs potentiellement amenés à représenter la France en Russie, seuls 10, moins du tiers, sont des Blancs. « C’est aussi le fruit de très nombreuses années de recrutement focalisé sur les banlieues françaises. Nous on ne voit pas beaucoup les détecteurs des grands clubs dans nos secteurs » nous confie un encadrant de jeunes d’un club amateur du nord Finistère.

A noter que compter beaucoup de joueurs africains ou d’origine africaine ne s’avère pas payant dans le football : aucune équipe africaine ou comptant une majorité de joueurs d’origine africaine n’a jusqu’ici remporté la Coupe du monde de football (5 Brésil, 4 Allemagne, 4 Italie, 2 Argentine, 2 Uruguay, 1 France, 1 Angleterre, 1 Espagne). De même, dans les coupes d’Europe ces dernières années, Ligue Europa comme Ligue des Champions, ce sont des équipes comportant une majorité de joueurs blancs qui se sont imposées.

Pour ceux qui ne goûteraient pas au choix de la sélection de Didier Deschamps, il y aura toutefois un large nombre de sélections peut être plus représentatives de leur pays.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine