Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

SEMITAN à Nantes : bermudas à l’américaine, fin des journaux gratuits et de la grève perlée

L’été dernier, les conducteurs de la SEMITAN avaient mis des jupes pour protester contre l’interdiction de conduire en short ou bermuda lorsqu’il fait chaud. Ils ont eu gain de cause. Mais ne sont pas tirés d’affaire : les bermudas qui leur ont été livrés sont « en tailles américaines », nous apprend la réunion des délégués du personnel. Pour la direction, « des échanges sont encore possibles » : bref, c’est un peu court comme réponse.

La grève perlée annoncée par la CFDT pour protester contre des propositions de revalorisation salariales trop faibles est finalement arrêtée : deux syndicats ont signé ces propositions, et la direction s’est engagée à préparer les négociations annuelles obligatoires 2019 dès la signature de la délégation de service public en cours de négociation avec Nantes Métropole. « La mise en œuvre d’un roulement expérimental sur quatre jours de travail seront analysées » à partir de la rentrée 2019, promet la direction – sous réserve du bon fonctionnement de la nouvelle version du logiciel HASTUS qui programme justement roulements et services.

Presse-Océan et Ouest-France sucrent leurs journaux gratuits aux agents de la TAN

La CFDT s’interroge : « La tradition d’avoir les journaux à disposition dans les UP était appréciée de toutes et tous, la CFDT vous demande non seulement leur retour, mais souhaiterait savoir pour quelles raisons ces abonnements ont été arrêtés ? ». Réponse de la direction : « C’étaient des abonnements gratuits supprimés par Presse Océan et Ouest France ». Pendant ce temps Breizh-Info est toujours gratuit et accessible en ligne.

Des tramways aphones et sans radio

Le syndicat signale aussi que « plusieurs radios FM installées sont en panne » dans des tramways rattachés à la Trocardière ou Saint-Herblain. Idem, « depuis des semaines, plusieurs TW n’ont plus d’interphonie ni d’annonce voyageur. Cette diffusion d’annonce par le micro du conducteur n’est plus fonctionnelle sur des 1/2 rames ou des rames entières ». Ces tramways aphones et difficiles à joindre peuvent-ils être mis en exploitation ?

La direction botte en touche, évoquant un « dépôt de bilan » de l’entreprise responsable ; la TAN est « en attente de pièces sans date précise », autrement dit pour les calendes grecques. Cet été, outre un bermuda à la taille, les agents seraient inspirés d’emprunter des mégaphones aux gentils organisateurs.

Étudiants aux manettes des tramways : premières embauches effectuées

Malgré l’opposition sourde des principaux syndicats, la TAN a commencé à mettre en œuvre son projet de confier des trams à des étudiants, certains samedis, le week-end et une partie des vacances scolaires. Les heureux élus auront tout de même un stage de 120 heures, rémunéré, avant de s’asseoir au volant des véhicules.

La CGT qui pose la question en réunion des délégués du personnel se voit répondre en effet que « 8 étudiants ont signé le contrat le 14 mai. Leur formation a commencé le 15 mai. Ils sont affectés sur la ligne 3 au dépôt de Trocardière ». Par ailleurs la TAN a embauché 77 personnes sur les derniers mois, dont 23 passent le permis ; « 32 personnes seront embauchées sur la période juin-octobre », ajoute la direction, qui indique qu’il y aura « deux autres sessions sur la période novembre/décembre ».

L’absentéisme déjà record en 2017 continue d’augmenter

La CGT demande aussi les chiffres de l’absentéisme. Ils augmentent légèrement avec 26.500 journées d’octobre 2017 à mars 2018 contre 24.500 d’octobre 2016 à mars 2017, soit 22.85 journées par conducteur et par an en 2018 contre 22.70 en 2017.

Cependant, l’augmentation, même légère, de l’absentéisme est inquiétante – en 2017 déjà, il battait des records. A l’époque, la CFDT dénonçait un taux de 11%, du jamais vu à la TAN – et le reliait en partie au fort sentiment d’insécurité enregistré par son enquête interne. Huit agents sur dix se sont déjà fait insulter ou agresser depuis leur embauche, et un agent sur 3 agressé aux services exploitation et commercial.

Louis-Benoît Greffe

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

NANTES

Sacs et colliers arrachés, adolescents arrêtés pour extorsion : les élections n’arrêtent pas les délinquants

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : Toujours plus de vols dans les superettes

Découvrir l'article

NANTES

6 personnes vont être jugées pour avoir importé de la drogue entre le Maroc et Nantes

Découvrir l'article

NANTES, Sociétal

Nantes. Entre un et 4 ans fermes pour des cambriolages avec des Alfa Roméo volées

Découvrir l'article

MORLAIX, NANTES, RENNES

Nantes, Rennes, Morlaix : l’extrême-gauche met le désordre après le premier tour des législatives

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : vols, incendies, pick-pocket, policier braqué avec une arme factice…

Découvrir l'article

NANTES

Loire-Atlantique. Une arrestation pour vol au Hellfest, des interpellations dans un camp de Roms à Saint-Herblain, 25 000€ retrouvés en liquide sur un Soudanais

Découvrir l'article

CARHAIX

Poher Plage 2024 : Des navettes gratuites pour aller à la plage depuis Carhaix

Découvrir l'article

NANTES

Bidonville à Nantes. 700 Roms à évacuer au nom d’un « pôle d’écologie urbaine », 50 millions d’euros d’argent public

Découvrir l'article

International

Violente agression d’un chauffeur de bus à Saint-Herblain

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky