MAJ 17h44 : Mamoudou Gassama est arrivé clandestinement en France, et n’a fait aucune demande d’asile depuis, n’étant pas menacé dans son pays, le Mali. Il s’agit d’un migrant « économique », manifestement jamais contrôlé sur le territoire français et ayant pu se faire « discret » depuis 2015 à Montreuil « le petit Bamako », et embauché au noire par ailleurs par un patron véreux,

MAJ 11h20 : Emmanuel Macron, président de la République, a rencontré en urgence ce lundi matin Mamoudou Gassama, qui sera régularisé et pourra intégrer les Pompiers de Paris.

MAJ : ci-dessous la déclaration du maire de Montreuil, adressé ce matin à la presse et qui regroupe sans doute tout ce qui se fait de mieux en matière de propagande politique

« L’acte de bravoure de Mamoudou Gassama, jeune homme d’un grand courage et d’un grand cœur, honore l’Histoire de Montreuil »

« C’est un grand honneur et une grande fierté de compter parmi nos concitoyens montreuillois, monsieur Mamoudou Gassama, jeune homme d’un grand courage et d’un grand cœur qui a sauvé d’une mort certaine un jeune enfant, samedi à Paris.

Je l’ai chaleureusement félicité ce matin au téléphone et je le rencontrerai rapidement. Je proposerai au prochain conseil municipal de le faire citoyen d’honneur de la ville de Montreuil.

Son geste héroïque est un exemple pour toutes et tous et la preuve, s’il en fallait une, que l’immigration est une richesse exceptionnelle pour notre pays. Montreuil ville monde et solidaire, terre d’accueil d’une centaine de nationalités salue cet acte de bravoure qui honore son Histoire.

Après avoir accueilli samedi, à Montreuil, les États généraux des migrations, nous espérons que ce moment de célébration du courage d’un homme soit l’occasion d’une réflexion pour un profond changement de politique nationale à l’heure où l’État criminalise la solidarité et ferme toujours plus notre pays aux femmes et aux hommes qui cherchent à y trouver refuge.

La France doit ouvrir les yeux. L’immigration est une chance pour notre pays et pour l’Europe et Mamoudou Gassama, un beau symbole de notre avenir en commun. »

Article ci-dessous par nos confrères de Paris Vox.

SI LE GESTE DU JEUNE MIGRANT  MALIEN, MAMADOU GASSAMA,  QUI A SECOURU SAMEDI UN ENFANT SUSPENDU À UN BALCON DANS LE 18E ARRONDISSEMENT DE PARIS, EST INCONTESTABLEMENT COURAGEUX ET MÉRITE D’ÊTRE SALUÉ, LA RÉCUPÉRATION POLITICO-MÉDIATIQUE DE CELUI-CI APPARAÎT TOTALEMENT DISPROPORTIONNÉE, POUR NE PAS DIRE PROFONDÉMENT CHOQUANTE.

On appelle cela un « emballement médiatique », ou l’instrumentalisation bruyante et coruscante d’un fait divers isolé au service d’un discours idéologique : ici le pro-immigrationnisme. En effet, grâce à une très opportune vidéo du sauvetage de l’enfant diffusée par le Parisien, les pro-migrants tiennent leur «  héros  », leur symbole d’une immigration « chance pour la France » composée d’hommes courageux et altruistes… A l’heure où de plus en plus de français sont confrontés directement aux conséquences délétères de l’immigration incontrôlée et où de nombreux quartiers des cités hexagonales sont peu à peu transformés en bidonvilles, il fallait au moins ça pour « redorer  le blason » des migrants qu’on ne nomme d’ailleurs plus que « réfugiés ».

Ainsi, curieusement, alors que lorsque qu’il s’agit des innombrables faits divers sordides qui frappent quotidiennement les français – agressions, vols, viols, racket, meurtres… – les grands médias sont très soucieux de ne pas évoquer l’origine ethnique ou nationale du ou des coupables, dans le cas de ce sauvetage c’est au contraire avec la plus grande insistance que l’on met aujourd’hui en avant l’origine du « héros ».

Le concert de louanges prend alors des ampleurs délirantes, le jeune malien allant même jusqu’à être invité par le président de la République en personne. De son côté, le maire de Paris, Anne Hidalgo, s’est évidemment fendu d’un tweet dithyrambique et s’est entretenue au téléphone avec le jeune malien qui lui a « expliqué rêver de construire sa vie ici. »

Ainsi le fait divers heureux – un enfant sauvé  par un passant –  se transforme en vaste opération de propagande pro-migrants relayée par SOS Racisme ( ? ? ?) et la France Insoumise.

Pourtant puisque lorsque des migrants violent, tuent, volent, agressent ou rackettent, il est indigne et odieux de faire le lien entre ces faits  et le «  phénomène global » de l’immigration, sous peine d’être accusé de faire de «  l’amalgame  » et de l’insupportable « récupération politique », on aurait pu penser qu’il en était de même quand l’un d’eux sauve un bébé… Ce n’est apparemment pas le cas.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine