Un nouveau robot chirurgical pour le CHU de Rennes

A LA UNE

La Bretagne connait des moments difficiles en matière de santé, notamment avec les annonces de fermeture de maternité comme à Guingamp. Mais aussi des belles innovations, avec notamment ce deuxième robot chirurgical, annoncé pour le CHU de Rennes. Une première en France, alors que ce lundi 4 juin a été offerte la possibilité de le découvrir et de le tester.

Aujourd’hui à Rennes, plus de 360 opérations de chirurgie sont réalisées, chaque année, par robot assisté, sous la direction d’un chirurgien qui opère tout en dirigeant le robot.

Véronique Anatole Touzet, directrice générale du CHU de Rennes, explique à un quotidien régional : « Nous souhaitons développer cette activité parce que nous sommes persuadés que la chirurgie robotique est une chirurgie d’avenir. Elle permet notamment une meilleure qualité des soins, avec une diminution des complications postopératoires et des douleurs, mais aussi une réduction de la durée de séjour d’hospitalisation.Elle offre aussi le développement d’actes innovants à la chirurgie ambulatoire. Sans oublier le volet recherche et la formation, car nous sommes toujours un centre universitaire.»

Ce deuxième robot est plus performant que le premier, déjà possédé par le CHU et qui sert pour l’urologie, la gynécologie, la chirurgie thoracique et digestive, la pédiatrie et l’ORL. Il sera installé à Pontchaillou, quand le premier ira sur le site de l’hôpital Sud, laissant entrevoir un nombre d’opérations quasiment doublées sur une année.

D’un coût de 3 millions d’euros (hors maintenance et accessoires), ce robot Da Vinci est produit par la firme américaine Intuitive Surgical . Il étend la chirurgie robotique à d’autres spécialités : gynécologie et demain chirurgie cardiaque et vasculaire. Il devrait permettre la chirurgie du rectum, du pancréas mais aussi la réalisation des hernies hiatales en ambulatoire ainsi  que des améliorations niveau traitement des cancers ORL ou encore traitement de l’apnée du sommeil.

Grâce à une caméra, le robot constitue le prolongement de la main du chirurgien. Il permet accéder dans des endroits où il était jusqu’ici impossible de le faire. Il donne au chirurgien une plus grande liberté de mouvement et une précision accrue puisque les mouvements du poignet et des doigts sont entièrement reproduits, sans tremblements.

La robotique dans le domaine de la Santé, couplée à l’intelligence artificielle, devrait permettre demain d’immenses avancées dans les soins apportés aux patients.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Langue bretonne. Bodadeg dirak ar rektorelezh rassemblement devant le rectorat de Rennes

Emgav 'oa bet roet dirak rektorelezh akademiezh Roazhon d'ar Merc'her 19 a viz Genver 2022 evit lakaat gwask war...

Brest. Drogue, tirs de mortiers, policier blessé et voitures brûlées : Pontanezen ne déçoit jamais ! [Vidéo]

Le quartier de Pontanezen à Brest, où réside par ailleurs une forte proportion de populations d'origine extra-européenne, est de...

Articles liés