Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Une étude dresse le portrait-robot des testaments en 2018

LegalPlace, assistant juridique en ligne, vient de publier une étude destinée à dresser le portrait-robot du contenu des testaments en France, en 2018, en se basant sur 3 000 d’entre eux ayant utilisé les services proposés par la société.

LE TESTAMENT, RÉDIGÉ EN MOYENNE ENTRE 50 ET 70 ANS

En 2018, on constate que les personnes âgées entre 50 et 80 ans sont celles qui rédigent le plus de testaments. On atteint un pic de 20% de la population âgée entre 70-80 ans qui a pris le soin de rédiger son testament en 2018. Les chiffres sont similaires pour les personnes âgées entre 60 et 70 ans. On peut également noter une croissance régulière du nombre de testaments rédigés entre 20 et 50 ans, ce qui démontre une prise de conscience réelle de l’importance de prendre en charge le partage de son patrimoine.

LE TESTAMENT, DESTINÉ EN PARTICULIER AUX ENFANTS ET AUX PARTENAIRES DE VIE

Sans grande surprise, la plupart des personnes qui rédigent leur testament lèguent leurs biens à leurs enfants. En second lieu, les gens ont tendance à léguer leur patrimoine à leur conjoint, concubin ou partenaire de PACS. En analysant les données, on se rend compte que peu de personnes décident de faire des dons à des associations ou à des communes (environ 3%). En revanche, on constate le pourcentage d’enfants déshérités est tout de même conséquent : 18,58% des utilisateurs de LegalPlace décident de déshériter un ou plusieurs de leurs enfants.

Afin de veiller à la bonne exécution de leur volonté, certaines personnes décident de désigner un exécuteur testamentaire ou un mandataire à effet posthume qui sera chargé de veiller à la gestion de leurs biens par leurs héritiers. Peu de personnes ont recours à ce dispositif mais le chiffre est tout de même en hausse par rapport aux années précédentes : il s’agit de 18,53% de notre clientèle.

QUELQUES DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES POUR LES ENFANTS MINEURS

Dans leur testament, les parents peuvent prévoir de désigner un administrateur de biens pour leurs enfants mineurs. En effet, en principe, les parents sont administrateurs légaux du patrimoine des enfants mineurs. Mais lorsqu’ils décèdent, ces derniers peuvent prévoir de désigner un tiers qui sera chargé de veiller à la bonne gestion du patrimoine de leurs enfants. La propriété des biens légués est alors transférée aux enfants mineurs dont la gestion est confiée à l’administrateur de biens.

De la même façon, il est possible de désigner un tuteur légal pour vos enfants. Pour rappel, le dispositif de tutelle s’applique à des enfants mineurs lorsqu’ils ne sont plus protégés par l’autorité parentale. Le tuteur sera donc chargé de veiller sur vos enfants.

Par ailleurs, on peut noter que les parents qui rédigent un testament désignent à plus forte raison un tuteur s’ils ont plusieurs enfants : en effet, seuls 2,54% des utilisateurs avec un enfant choisissent de nommer un tuteur légal contre 7,14% pour les parents de plusieurs enfants.

LES BIENS LÉGUÉS SONT SURTOUT IMMOBILIERS

En 2018, la plupart des clients décident de léguer des biens immobilier : le chiffre atteint en effet les 70% ! Suivent les véhicules, des comptes bancaires ou assurances vie ou encore des parts dans des sociétés civiles immobilières (SCI).

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Plus de 10 000 migrants traversent la Manche : un record pour 2024, l’immigration au cœur des législatives britanniques

Découvrir l'article

RENNES

Rennes. Un Géorgien en situation irrégulière et sans permis percute un enfant de 2 ans et le tue

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Dodik Jégou, figure incontournable de la culture bretonne, s’est éteinte à l’âge de 89 ans

Découvrir l'article

Sociétal

Démographie. En Bretagne administrative, 1 000 naissances de moins et 1 500 décès de plus en 2022

Découvrir l'article

Informatique

Père décédé, quel hommage peut-on lui faire ?

Découvrir l'article

Sociétal

Décès, succession…Comment prendre le contrôle de votre patrimoine numérique ?

Découvrir l'article

Ancenis, Local

Disparition. Christophe Bouhier, un militant au service du Bien commun

Découvrir l'article

Local, MORLAIX

Pleyber-Christ (29). Encore un jeune sportif victime d’un malaise cardiaque à l’entrainement

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, E brezhoneg, Histoire

Aet eo Paol Kalvez da Anaon

Découvrir l'article

Sociétal

Les coopératives bouleversent le secteur du funéraire

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky