Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« Bretons demeurons ». Un pardon réussi à Saint-Gildas-des-Bois (44) [Vidéos]

C’est sous un magnifique soleil que s’est déroulé le Pardon de Saint-Gildas-des-Bois (Loire-Atlantique) dimanche 1er juillet. Retour sur une belle journée à la teneur bretonne et catholique prometteuse.

Un prêtre à l’accent tonique

Le bourg d’un peu moins de 4 000 habitants, situé à une quinzaine de kilomètres dans le sud de Redon, était dans une joyeuse ébullition dimanche matin. Et pour cause ! La quatrième édition du Pardon de Saint-Gildas-des-Bois était lancée. Un événement que nous avions annoncé il y a quelques jours et qui a tenu toutes ses promesses. Ainsi, spiritualité et tradition bretonne ont bel et bien été au rendez-vous.

L’abbatiale de Saint-Gildas-des-Bois n’était pas loin d’être comble lorsque le prêtre de la paroisse, l’abbé Mickaël Brétéché, a débuté la messe à 10 h 30. Une liturgie vivifiante où se côtoyaient le breton, le latin et le français sous plusieurs pavois herminés. Les brittophones pouvaient donc apprécier l’Itron Santez Anna par lequel a commencé la cérémonie. Mais aussi un magnifique Kantik Ar Baradoz. 

Saint-Gildas

Source : Facebook

Par ailleurs, l’abbé Brétéché, durant son homélie, a su captiver l’attention de son auditoire. Dénonçant le règne de l’argent-roi comme la disparition fulgurante des valeurs traditionnelles mais aussi la nécessité pour les hommes de faire preuve de courage face à l’adversité qui nous attend, le ton était résolument différent de ce que l’on peut entendre dans bien des paroisses de la région.

Bro Gozh Ma Zadoù

Pour conclure la cérémonie, le Bro Gozh Ma Zadoù, l’hymne national breton, retentit dans l’abbatiale. Un moment riche en émotions tandis que les porteurs de bannières des cinq clochers (Saint-Gildas-des-Bois, Guenrouët, Notre-Dame de Grâce, Sévérac et Drefféac) de la paroisse se disposaient pour le début de la procession.

Une fois sur le parvis, c’est cette fois le Da Feiz hon tadoù Kozh qui marquait le départ de la procession à travers les rues de Saint-Gildas-des-Bois. Le public, certes moins nombreux que l’année précédente aux dires des organisateurs, avait tout de même répondu bien présent.

https://www.facebook.com/breizhinformation/videos/2008129869219754/

Quant aux reliques de Saint Gildas et de Saint Hermeland, elles furent portées pendant la procession. Rappelons au passage que, depuis le retour du pardon en 2015, ce dernier n’était plus célébré depuis la Révolution. La volonté de l’abbé Mickaël Brétéché a donc triomphé de l’oubli dans lequel était restée cette fête catholique depuis plus de deux siècles. Une volonté bien aidée par une « équipe de bénévoles très motivés » selon l’homme d’Église. Ce que nous confirmons volontiers.

Bagad Alan Barvek

La procession s’est faite aux notes du Bagad Alan Barvek de Nort-sur-Erdre, qui fermait le pas aux porteurs de bannières, dont de nombreux enfants. Après la pause déjeuner du midi, bretonne elle aussi, place aux jeux bretons avec l’association Hentoù Breizh (« Les Chemins de Bretagne »), dans laquelle se retrouvent de nombreux musiciens du Bagad Alan Barvek.

Saint-Gildas

Source : Breizh-info.com

Au programme, divers jeux d’adresse pour les enfants et épreuves de force pour les hommes (mais également les femmes puisque Hentoù Breizh dispose d’une section féminine). Du tir à la corde et du lancé de bottes de paille (avec l’obligation de franchir une barre horizontale placée plus ou moins haut) étaient notamment proposés. Un moment tout autant ludique que sportif sous le soleil et la chaleur de Saint-Gildas-des-Bois. Hentoù Breizh qui est par ailleurs attachée à la promotion du kilt breton :

« Bretons demeurons »

D’autre part, un petit marché avec des produits locaux et des stands en rapport avec la Bretagne étaient eux aussi présents. Des membres de l’association Bretagne Réunie avaient également fait le déplacement afin d’inciter le public à signer une pétition concernant la réunification.

Car, comme le rappelait fort justement le chant final de la procession, intitulé À nos saints patrons, « Qu’importe ce qui passe […] Bretons demeurons ». Et, malgré les découpages administratifs contre-nature, Saint-Gildas-des-Bois c’est bel et bien la Bretagne.

Saint-Gildas

Source : Breizh-info.com

Côté scène, les danseurs ont été ravis par les prestations de Kiñkoñz puis de Plantec, faisant résonner la musique bretonne sur la place devant l’abbatiale jusqu’au coucher du soleil.

https://www.facebook.com/pardondesaintgildas44530/videos/1055613387939986/

En définitive, une magnifique journée et une excellente ambiance qui nous fait déjà attendre le Pardon de l’année prochaine avec impatience !

Crédit photos : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture, Culture & Patrimoine, Sociétal

« La Bretagne c’est l’histoire d’un vieil homme qui ne cesserait pas de vivre ». Le 69ème numéro de la revue War raok vient de paraitre

Découvrir l'article

A La Une, Sport

En 2022, la Bretagne administrative compte 6 300 clubs de sport et recense 609 000 licences sportives

Découvrir l'article

Insolite

Cobac Parc va réouvrir en pays de Saint-Malo. En avant l’aventure !

Découvrir l'article

Santé

Cancers en Bretagne administrative : les chiffres clés et les disparités régionales

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Pèlerinage des Bretonnants à Sainte-Anne d’Auray le 7 avril : Un rendez-vous incontournable

Découvrir l'article

Santé

Reiñ ar gwad. Donner son sang – 4 Munud e Breizh

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Dinan, Histoire

Dinan : Une lettre rare d’Anne de Bretagne exposée à la bibliothèque

Découvrir l'article

Economie, Social

4 e trimestre 2023 : en Bretagne administrative, l’emploi augmente plus qu’ailleurs et le taux de chômage reste bas

Découvrir l'article

Economie

1 935 chefs d’entreprise ont perdu leur emploi en 2023 en Bretagne administrative

Découvrir l'article

Tribune libre

Pourquoi l’extrême droite monte en Bretagne ? Je vais vous le dire…. [L’Agora]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky