En Catalogne-Nord, département des Pyrénées Orientales, l’administration française veut coller dans le premier avion un couple d’immigrés qui ne remplirait pas les conditions pour rester sur le territoire. Bon…

Enfin ! Mais là il s’agit de trentenaires japonais qui ont repris une vigne locale pour en faire un vin de compétition. 25 étoiles sur Jaja magazine ! Et l’admiration de tous les pinardiers du quartier.

Expulser d’inoffensifs Japonais (on connaît les taux impressionnants de la délinquance japonaise dans l’Hexagone) alors que sur le territoire de l’État français il existe quinze charretées de millions de djihadistes étrangers et français promettant à tous les vents qu’ils vont nous égorger avec soin et méthode mais bizarrement, eux sont inexpulsables.

Alors que… sur le territoire de l’État français des délinquants étrangers de niveau olympique, véritables artistes de l’emmerdement quotidien nous font largement profiter de leurs indéniables talents mais là aussi ils sont inexpulsables.

Mais LA priorité est d’expulser deux japonais qui ne doivent même pas traverser en dehors des clous et qui sont bons pour retourner à Tokyo voir si Gérard Collomb y est.

L’administration française dans toute sa soviétique absurdité !

L’administration française ET tout le troupeau de gauchistes, bobos, antifas et compagnie. Car sur les réseaux sociaux on voit actuellement tout ce que Nantes compte de pleurnicheurs défendre l’honnête multi-condamné Aboubakar… Mais par contre, aucune mention des entreprenants japonais du bouchon. Pas assez « nouvelles classes héroïques » sûrement. Et puis ils faisaient dans le pinard de luxe dans un bled perdu des Pyrénées, pas dans une de ces « cités » que les bobos adorent plaindre sans jamais oser y foutre les pieds.

Quoiqu’il en soit, les bobos et les gauchistes, cette fois-ci encore, se roulent par terre pour un type qui ne leur est rien. Qui représente l’inverse des valeurs de gauche, véritable tumeur du capitalisme sauvage qui pousse dans les cités.

La dégénérescence de l’idée même de « gauche » est telle dans certains milieux que le moindre immigré, trafiquant de drogue ou maquereau ou roi des rois du marché aux voleurs qui se fait descendre par la police devient automatiquement un nouveau Malik Houssekine. S’ils surprennent Mamadou en train de leur faucher leur Clio ils sont capables de courir bien vite lui offrir leurs clefs afin que la pauvre victime ne se fatigue pas trop à casser le neuman.

L’antifascisme a perdu toute substance, tout sens critique. Ils défendent l’immigré par nature. Le noir ou l’arabe. Car il ne peut être que « victime ». C’est un fait acquis qui vient avec la naissance. Par un invraisemblable abracadabra, des amis à moi censés, intelligents, cultivés sont tombés dans cette prison mentale, cette extravagante secte manichéenne qu’est devenu l’antifascisme.

Alors là ils étaient présents à cette « marche blanche » au Breil. Déjà ils ont osé foutre les pieds au Breil ! Grande première ! Parce que l’antifa normalement ça défend l’immigré, mais de loin. Non là ils y ont été. Je les imagine, serrant leurs iPhones et leurs sacs à mains entourés de populations qu’ils découvrent. Leur truc à eux, à mes potes donc, c’est de partager des images sur Facebook, de « liker », de signer virtuellement des pétitions. Des images de p’tits noirs malheureux sur des océans déchaînés. Des jeunes Arabes, le regard bonnard, menacés d’expulsion par des flics baveux. C’est leur nouvelle marotte ! Ils habitent Canclaux à Nantes alors tu parles s’ils risquent d’en voir de leurs petits protégés virtuels. Mais ça leur donne de quoi s’occuper, « les petits immigrés malheureux » et les « bavures de la police dans le ghetto ». C’est ça leur nouvelle guérilla en fringues Desigual !

Au retour de leur pélerinage-découverte au Breil, je leur ai parlé des deux japonais, comme ça… rien que pour voir. Ah non, rien à foutre ! C’est Aboubakar le nouveau héros maintenant… Ils veulent même aller à l’enterrement… Et faire une cagnotte pour la malheureuse famille…

On a causé de tout ça en buvant des mojitos… et en parlant de leurs prochaines vacances… ils retournent en Martinique cette année… Son père à elle a une maison là-bas…

Crédit photos : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine