Dès 2022, il sera possible de faire sa demande en mariage en survolant la surface lunaire au son de « Fly Me to the Moon » de Frank Sinatra. Le vol spatial d’une semaine sera effectué à bord d’une capsule autonome permettant aux deux amoureux de voyager seuls.

L’agence ApoteoSurprise, spécialisée dans l’organisation de demandes en mariage extravagantes, lance une toute nouvelle prestation… à 125 millions d’euros.

Une prestation permettant aux riches (très riches) princes charmants du 21ème siècle de demander la main de leur bien-aimée en volant autour de la Lune.
Pouvoir décrocher la Lune par amour s’apprête donc à devenir réalité, l’objectif ultime de l’agence parisienne étant de « mettre en scène la demande en mariage la plus folle et la plus extraordinaire de ces derniers 13,8 milliards d’années ».

À partir de mars 2022, tout amoureux fortuné pourra réserver la prestation clé en main sur le site www.apoteosurprise.com et bénéficier, cinq mois plus tard, du programme suivant :

– Entraînement physique et formation technique préalable de douze semaines.

– Décollage, le jour J, depuis le centre spatial Kennedy, à Cap Canaveral (Floride).

– Diffusion, dans les casques des deux touristes de l’espace, de « Also sprach Zarathustra, Op.30 » de Richard Strauss (B.O.de 2001, L’Odyssée de l’espace) au moment où les premiers effets de l’apesanteur se font ressentir.

– Arrivée en orbite lunaire, trois jours plus tard, avec survol de l’astre cendré à seulement 200/300 kilomètres d’altitude.

– Interruption de toute communication avec la Terre pendant une trentaine de minutes, durée pendant laquelle la capsule survole la face cachée de la Lune.

– Diffusion de la chanson « Fly Me to the Moon » de Frank Sinatra, à mi-chemin du vol orbital, permettant au prétendant de faire sa demande en mariage (bague de fiançailles cachée dans sa combinaison) loin de toute autre forme de vie.

– Spectaculaire lever de Terre derrière les cratères lunaires et voyage retour, pendant près de quatre jours, avant rentrée atmosphérique et atterrissage final.

La trajectoire suivie par la capsule sera similaire à celle de la mythique mission Apollo 8 de 1968. La capsule, qui pourra atteindre les 38.000 km/h, sera équipée de huit caméras permettant d’immortaliser à jamais la spectaculaire entrée du couple dans l’histoire de la conquête spatiale et de la conquête… amoureuse !

Crédit photos : Pixnio (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine