Spécialiste du rechargement dur – c’est à dire du revêtement de pièces métalliques pour les durcir et les rendre plus solides face aux efforts mécaniques, chimiques ou thermiques – Mourot Industrie a inauguré une extension de 1500 m² à Guémené-Penfao (44) pour y rapatrier ses ateliers situés à Chelles (77) et Argenteuil (95) en région parisienne.

Cette extension a coûté 2,5 millions d’euros. Elle s’accompagne d’un développement technologique, notamment autour du nouveau revêtement céramique ultra-fin Revetox à base d’oxyde de chrome, très dense, très dur et insensible à la corrosion. Il est employé notamment pour les tiges de vérins, les pompes, les tiges et pistons des compresseurs, les pistons plongeurs dans l’industrie chimique etc.

L’entreprise fournit aussi des pièces pour des projets importants, notamment l’EPR de Taishan (Chine). Mais encore l’industrie ferroviaire (cônes d’articulation), l’aéronautique (axes, bagues), la défense (boisseaux sphériques de vannes, corps de robinet…), l’industrie chimique et pétrochimique et l’industrie nucléaire. Créée en 1960, l’entreprise emploie actuellement 44 personnes, dont une dizaine d’opérateurs recrutés en 2017, après la cession à Fadepro en 2016. Elle réalise un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros.

Mourot Industrie recrute aussi, notamment des tourneurs, fraiseurs, métalliseurs-projeteurs, soudeurs, chargés d’affaires techniques, et des stagiaires (architecture logicielle et développement informatique). Tous les postes sont basés à Guémené-Penfao.

Crédit photo : Pixabay.com (CC0/kepinator)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine