Maurice Frémin, ancien assistant parlementaire de la droite et du centre, nous adresse une tribune libre que nous publions ci-dessous :

C’est mon vœu le plus cher surtout que le mandat de Didier Deschamps s’arrête, comme celui de Jolivet, en 2020. Le maire s’est découvert une nouvelle vocation, sans doute lors du dernier match mais mieux vaut tard que jamais. En effet, sur Facebook, Ludovic Jolivet dans un élan de lyrisme, nous a pondu un article sur la philosophie du football pour nous expliquer comment et pourquoi l’équipe de France avait gagné la Coupe du Monde.

J’ai eu l’outrecuidance de dire sur sa page Facebook qu’il ne connaissait que dalle au foot et le grand démocrate qu’est notre maire m’a immédiatement viré de son compte. À ce titre, je vais saisir le médiateur et le conciliateur de justice pour connaître la jurisprudence dans ce domaine ; si ce Facebook est considéré comme officiel et public, support de communication géré en partie par le cabinet, a-t-on le droit de virer un citoyen qui exprime un avis différent et critique ? Jolivet ne supporte plus qu’une chose, lire des propos uniquement à la gloire de sa pourtant piteuse action municipale.

Je le connais depuis plus de 20 ans et il m’a toujours dit qu’il ne s’intéressait pas du tout au football.

Alors, nous faire la leçon, quel culot.

Va-t-il continuer longtemps de se moquer des Quimpérois et les prendre pour des idiots ? La phrase la plus drôle dans ce fameux article dit, je cite, « Deschamps, le concarnois le plus connu de la planète » !

Là, j’ai pleuré de rire et manqué de m’étrangler. Je suggère à Ludovic Jolivet ou à celui qui a écrit cette phrase mémorable, sans doute Olivier Boyer, d’aller en vacances à Bayonne et de dire là-bas à tous les habitants que Deschamps est concarnois. Dans le meilleur des cas, c’est le goudron et les plumes ; dans le pire, la noyade. Deschamps n’a jamais été concarnois ! Il a épousé une concarnoise quand il a rejoint le centre de formation du FC Nantes après 7 ans passés à l’Aviron bayonnais. Quel amateurisme, que d’inepties et tout ce cirque pour nous faire oublier l’énorme boulette de la fan zone, la plus petite de France sur 235.

Je suis passionné de football depuis 47 ans et cher Ludovic, j’ai une question. Maintenant que tu es un spécialiste, pourrais-tu nous dire quel match professionnel (hors obligation officielle à Penvillers) as-tu vu récemment ? Quel stade fréquentes-tu régulièrement ? Si tu suis une équipe de Ligue 1 ou 2 ? Si tu regardes les championnats pro, les différentes coupes… On peut en débattre devant la presse et un café si tu veux ? On partagera notre passion commune et pourrons se remémorer l’épopée des verts, la superbe coupe du Monde 74, le parcours de Guingamp en coupe de France dans les années 70 et des centaines de formidables souvenirs. On passera un superbe moment. Mais bon, je plaisante. Tu n’y connais rien et si tu dis le contraire, tu n’es qu’un menteur.

Mais si tu crois le contraire, pourquoi ne pas communiquer tes conseils à Mickaël Landreau, l’entraîneur du club cher à mon cœur, le FC Lorient, pour que tu puisses contribuer à la remontée en Ligue 1 dès l’an prochain. Mais à ta convenance, tu peux aussi conseiller le Stade Brestois pour les mêmes raisons. Faudra-t-il bientôt t’appeler majesté puisque tu ne supportes plus rien, ni débat, ni critiques et que toi seul détiens la vérité ?

Au fait, au lieu de nous donner des leçons sur le football, tu ferais mieux de t’occuper des poubelles qui débordent de partout. Grâce à toi, nos amis les rats sont de retour. Quimper a élu un maire, pas un philosophe. Ceci dit, ton prochain message Facebook pourrait-il porter sur le secret des pyramides ? Ton analyse ferait sûrement avancer la science. Après tout, il n’y a pas que le foot dans la vie. Bien cordialement, ton « ami » de 20 ans.

Maurice Frémin, ancien assistant parlementaire de la droite et du centre

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine