L’été est synonyme de tourisme et de repos, mais la délinquance n’épargne pas le Morbihan. Incendies et agressions à Quiberon, cambriolage à Saint-Gonnery, refuge pour chats délibérément dévasté à Quiberon, viol à Belle-Ile, le Morbihan subit aussi fortement l’aggravation de l’insécurité en Bretagne.

A Belle-Ile en Mer, un fait divers horrible a marqué l’île : ce 27 juin, une serveuse qui travaillait pour la saison dans un bar-restaurant de l’île a été agressée et violée alors qu’elle rejoignait sa voiture en fin de service. L’auteur présumé, la vingtaine, a été interpellé début août et déféré le 2 août. Il a été écroué à Ploemeur dans l’attente de son procès. Non originaire de l’île, il y était de passage. 

Quiberon : deux chiens lâchés dans un refuge pour chats

Dans la nuit du 5 au 6 août, deux chiens – un labrador et un berger allemand – auraient été lâchés dans un refuge pour chats à Quiberon. Deux chats sont morts, un a été gravement blessé et a succombé lui aussi, deux autres refusent de retourner dans leur enclos. Les propriétaires des chiens ont été identifiés ; ils ont déclaré que leurs animaux leurs avaient échappé.

Le refuge a porté plainte pour divagation d’animaux, et les propriétaires, après avoir voulu porter plainte pour vol, ont finalement pris à leur charge la facture des soins des chats blessés. Il se trouve en effet que les chiens ont du être aidés pour commettre un tel saccage : ils ont gagné le toit d’un chalet avant de se précipiter sur les filets de protection qu’ils ont déchirés. « Les chiens ont été balancé sur le toit de l’enclos. A ce moment-là, le toit était constitué d’un filet de pêche à grosses mailles tendus au-dessus de l’enclos. Il commençait à être usé, c’était dans nos projets de le remplacer mais dans l’immédiat cela n’était pas possible. Nous sommes en période estivale, les prises en charges s’enchainent, la saison des chatons épuisent les ressources de l’association. Le drame nous a forcé la main. Le filet a plié sous le poids des deux chiens, ils se sont débattus et ont ainsi fait un trou béant dans ce toit. C’est comme ça qu’ils ont pénétré dans l’enclos et commencé le massacre », explique l’association.

Le coût des réparations avoisine les 1200 euros, une cagnotte a été lancée sur le web – elle a récolté plus de 7000 €. L’association va sécuriser sensiblement ses installations : « nous avons eu besoin d’acheter en urgence des matériaux pour reconstruire le parc endommagé et de quoi sécurisé les enclos. Nous avons besoin de fond pour acheter un système de surveillance (caméra photo et vidéo camouflé et système d’alerte par sms en cas d’intrusion). Notre seule peur est qu’un massacre [ne] se reproduise ».

Il avait un différend avec son ex-patron à Carnac : deux voitures incendiées

Le 7 août, en pleine nuit, le véhicule personnel de l’hôtel le Râtelier à Carnac a été incendié, puis le véhicule sérigraphié de l’hôtel la nuit suivante. L’enquête des gendarmes a été rondement menée en s’orientant vers l’incendie volontaire et le mobile personnel. Un ex-employé âgé de 18 ans et originaire de Vannes est arrêté, ainsi que trois mineurs – deux garçons de l’agglomération de Vannes et une jeune femme de Laval.

L’auteur présumé a affirmé qu’il avait un différend avec son ex-patron : il est allé avec deux jeunes mettre le feu à la première voiture, et a donné 90€ à un autre pour commettre le second incendie. Tous ont reconnu leur participation. L’instigateur a été laissé libre sous contrôle judiciaire, avec interdiction d’aller à Carnac. Il sera jugé en correctionnelle en janvier 2019 pour incendie volontaire en réunion.

Saint-Gonnery : l’épicerie-tabac braquée, le braqueur en fuite

Le 11 août vers 17h30 un homme habillé de vêtements noir, le visage masqué par un foulard, a braqué le tabac « Votre marché » à Saint-Gonnery. Armé, il s’est fait remettre le contenu de la caisse et des paquets de cigarettes. Reparti à pied, il n’a pas été retrouvé malgré l’utilisation d’un hélicoptère par les gendarmes. Ceux-ci continuent à rechercher le braqueur dans les environs. D’après le maire, c’est le premier braquage qu’a connu Saint-Gonnery (1100 habitants).

Saisonnière évincée du camping de Quiberon : elle revient et casse tout

Une autre saisonnière énervée car elle avait été virée du camping municipal de Kerné à Quiberon il y a une semaine pour nuisances sonores est revenue avec son compagnon dans la nuit du 11 au 12 août dégrader à la barre de fer l’accueil du camping, dont plusieurs vitres ont volé en éclats. Les vigiles ont fait appel aux gendarmes, puis la ville de Quiberon a fait sécuriser les lieux. Le compagnon de la saisonnière – le plus adroit à la barre de fer – s’est livré de lui-même au camping pour reconnaître les dégradations qu’il a commises. Il avait eu par le passé un conflit avec un des vigiles.

Incendie volontaire à Lorient : trois voitures incendiées

Dans la nuit du 12 au 13 août, les pompiers sont intervenus rue Gabriel Fauré à Lorient, dans le quartier du Bois du Château, pour un incendie de véhicules : trois ont brûlé dont deux par propagation. La police a ouvert une enquête pour incendie volontaire.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine