talensac

Une fois n’est pas coutume, une commerçante a été détroussée sur le marché de Talensac. Le 24 août, vers 7h30 au moment du déballage, elle s’est fait voler sa veste et son sac dans son camion, alors qu’elle était sur le banc en train de l’installer. La sacoche contenait entre autres ses documents professionnels.

Selon nos informations, la victime a eu beaucoup de mal à déposer plainte, la police lui faisant des difficultés pour l’accepter. Retrouver le voleur, qui s’est abrité derrière les camions pour commettre son forfait, risque d’être illusoire. Cela plombera un peu plus les statistiques de la délinquance nantaise déjà lourdement enfoncées par l’insécurité ambiante et les émeutes de début juillet. Ce n’est qu’en insistant lourdement que la victime a pu finalement déposer plainte.

Le samedi 25 août à 3h45, une jeune fille qui rentrait de soirée, allée Duguay-Trouin, a été victime d’un vol – elle s’est fait arracher son collier. Suivi par les caméras de vidéoprotection, le suspect a été interpellé un peu plus tard avec le collier, 9 cocottes de cocaïne et un peu de résine de cannabis. Il se dit âgé de 17 ans. « Une stratégie classique pour bénéficier de l’indulgence de la justice », relève un policier nantais, « dans le doute, ils passent en effet devant un juge pour enfants et s’en sortent avec une peine minime ».

Par ailleurs, samedi 25 août à 6h10, un homme a été interpellé rue de la Bourgeonnière – dans les quartiers nord – pour avoir donné un coup de tête à un agent de la TAN. Celui-ci lui avait demandé de retirer ses pieds du siège. L’auteur des violences était fin ivre – avec 2.02 grammes d’alcool par litre de sang.

LM

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine