En Croatie, sport et patriotisme font bon ménage !

A LA UNE

En septembre, l’équipe de Tennis de Croatie disputera la demi-finale de la Coupe Davis. L’occasion de revenir sur les exceptionnelles performances sportives de ce petit pays dont les athlètes n’hésitent pas à afficher leur patriotisme.

Le tennis croate en reconquête

La Croatie est décidément innarrêtable ! Finaliste de la coupe du monde de football en juillet, le pays des balkans se retrouve cette fois en demi-finale de la coupe Davis du 14 au 16 septembre prochain face aux Etats-Unis.

Menée par Marin Čilić, vainqueur de nombreux trophées dont l’US Open en 2014, 3ème du classement ATP il y a quelques mois, la sélection croate s’est débarrassée du Kazakhstan au tour précédent. En cas de succès, elle pourrait jouer une finale contre…la France ! De quoi venger leurs amis footballeurs !

Ce n’est pas la première fois que les croates brillent une raquette à la main puisqu’ils avaient déjà  remporté cette prestigieuse coupe Davis en 2005 grâce au duo Ivan Ljubičić-Mario Ančić.

Le nom le plus célèbre reste cependant celui du géant Goran Ivanišević, actif entre 1988 et 2004. Son principal fait d’arme est la victoire totalement inattendue à Wimbledon en 2001. Comme de nombreux athlètes de son pays, il fut particulièrement affecté par la guerre lors des années 90 et avait fini par refuser de représenter la nation yougoslave lors des compétitions internationales. Il a par ailleurs souvent clamé son amour pour la Croatie.

Notons que le conflit serbo-croate a parfois rebondi via le tennis, notamment en 2007 lors de l’Open d’Australie quand des supporters des deux camps se sont violemment affrontés.

Petrovic et Kukoc en ambassadeurs

La guerre en ex-Yougoslavie a aussi touché l’un des plus grands sportifs croates de tous les temps, qui restera comme l’un des meilleurs basketteurs européens de l’histoire, Drazen Petrovic.

D’abord membre de l’équipe nationale yougoslave championne du monde en 1990, il la quitta à cause du conflit. La sélection de basket croate réalisa l’exploit d’atteindre la finale aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 pour sa première grande compétition. Elle ne s’inclinera que face à l’ogre américain, la « Dream Team » de Michael Jordan, Larry Bird, Magic Johnson et consorts.

Cette génération dorée avec Petrovic mais aussi Tony Kukoc, Stojan Vranković et Dino Rađa remporta ensuite trois médailles de bronze lors des championnats d’Europe et du Monde de 1993, 1994 et 1995. Lors de la remise des médailles de cette dernière épreuve, ils quittèrent cependant le podium quand les vainqueurs grimpèrent sur la plus haute marche : il s’agissait bien sûr de la Yougoslavie.

Drazen Petrovic sous les couleurs des New Jersey Nets

Drazen Petrovic décéda en 1993 suite à un accident de voiture. Fauché dans la fleur de l’âge, alors qu’il commençait à briller sous les couleurs des New Jersey Nets en NBA, il reçut un hommage national. Son nom est toujours évoqué dans les discussions sur les meilleurs joueurs de basket européen de l’histoire.

Tony Kukoc, lui, remporta de son côté trois titres de champion NBA sous les couleurs des Chicago Bulls. Il fut même désigné « meilleur sixième homme » de la ligue en 1996.

Football : à la conquête du monde

Il est certainement inutile de s’attarder trop longuement sur l’équipe de football croate. Elle rencontra en effet la France en demi-finale de la coupe du monde 1998 et bien sûr lors de la dernière finale.

S’ils n’ont pas remporté de titre majeur, ces performances restent exceptionnelles dans une discipline où tous les pays sont représentés, contrairement au basket ou d’autres sports collectifs plus populaires dans certaines régions du monde que d’autres.

L’attaquant Davor Suker fut qui plus est le meilleur buteur du mondial 98 tandis que Luka Modric a été désigné meilleur joueur de la compétition cette année.

Suker, le héros croate de 1998, aux côtés de Modric, celui de 2018

Les joueurs croates se sont fait vilipender par la presse d’Europe de l’ouest pour leurs liens avec le chanteur nationaliste Marko Perkovic, présent dans le bus de l’équipe à l’occasion des festivités organisées à Zagreb après la coupe du monde.

Le défenseur Domagoj Vida s’était de son côté fait remarquer pendant l’épreuve en clamant son soutien à l’Ukraine après que son équipe ait éliminé la Russie.

Le chanteur nationaliste croate Marko Perkovic, ami des footballeurs de son pays

Handball… et ski !

C’est au handball que la Croatie a récolté le plus de trophées collectifs avec pas moins de deux titres olympiques, un titre mondial ainsi que dix médailles d’argent ou de bronze.

Ivano Balić (en 2003 et 2006) et Domagoj Duvnjak (en 2013) furent même désignés meilleurs handballeurs du monde.

L’athlète la plus récompensée est toutefois la skieuse Janica Kostelić, quadruple championne olympique et lauréate de tant de compétitions qu’il ne sera pas possible de tout récapituler ici !

L’on a en tous cas la preuve que la culture de la  » gagne  » est ancrée chez les athlètes croates. Le sport est même devenu un véritable moyen de promouvoir son pays et d’affirmer son identité. Les résultats sont là !

Janica Kostelić, légende du sport croate

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Nouvelle Vague #5. Damien Tarel, Zemmour vs Mélenchon, Grand Remplacement… Revue d’actu

Ce mardi 21 septembre Damien Tarel, l'homme qui a giflé Emmanuel Macron, était dans Nouvelle Vague pour évoquer son...

Tyrannie sanitaire. Faute de soignants, l’hôpital de Mulhouse déclenche le plan blanc

Combien de personnes vont vivre des drames en raison des mesures tyranniques mises en place par les autorités, notamment...

Articles liés