Le Drian va rédiger la Bible du macronisme

A LA UNE

« Le ministre des Affaires étrangères a décliné la proposition d’Emmanuel Macron de mener la liste LREM aux européennes, mais il s’investira sous une autre forme, à la fin de l’été Le Drian devrait publier un manifeste sur le progressisme que des élus de droite, de gauche et de LREM signeront », pouvait-on lire dans Le Point (16 août 2018).

Certes, on peut compter sur le concours actif d’un ou plusieurs nègres pour rédige ce « manifeste sur le progressisme » – un ministre n’a pas le temps d’écrire, c’est bien connu ! Pour autant, Le Drian pourrait aisément s’inspirer d’un ouvrage publié en 1985 ; il s’agissait d’un manifeste « libéral de gauche », intitulé  La gauche bouge (Jean-Claude Lattès). Ce livre était signé d’un certain « Jean-François Trans », pseudonyme de François Hollande, avec la collaboration de Jean-Michel Gaillard, Jean-Pierre Mignard, Jean-Pierre Jouyet et Jean-Yves Le Drian.

La brioche du « mariage pour tous » était ainsi promise à remplacer le pain de l’emploi

 Hollande «  déplorait déjà qu’en dépit de la supériorité, à ses yeux désormais évidente, du système capitaliste (l’un des principaux chapitres s’intitulait d’ailleurs « La concurrence est de gauche ! »), les Français demeuraient toujours « aussi frileux devant les mutations, craintifs face à l’avenir, pessimistes sur leur destin, hostiles au changement et à la mobilité ». Et il allait même jusqu’à annoncer, dans la foulée, que ce serait désormais sur la seule question des « mœurs » et des réformes sociétales qu’aurait à se jouer l’ultime différence électorale entre la « nouvelle gauche » et la droite moderne (la brioche du « mariage pour tous » était ainsi promise à remplacer le pain de l’emploi. » Celles et ceux qui avaient lu ce livre ne pouvaient pas « prendre au sérieux un seul instant le discours du Bourget », souligne Jean-Claude Michéa (« Notre ennemi le capital », Climats).

Pas certain que ce « manifeste » suffise à remettre en selle Emmanuel Macron

Dans La gauche bouge, Le Drian trouvera donc la substantifique moelle du « progressisme ». Pour autant, il n’est pas certain que ce « manifeste » suffise à remettre en selle Emmanuel Macron. En  effet, à la question « approuvez-vous ou désapprouvez-vous leur action à leur poste respectif ? », le Président ne bénéficie plus que de 31% d’avis favorables ( soit un recul de 10 points par rapport à juillet) et le Premier ministre 35% (soit un recul de 3 points par rapport au même mois). Le chef de l’État s’effondre dans toutes les catégories, seule sa base électorale se maintient à 94% de satisfaits chez LREM (IFOP, Paris Match, 6 septembre 2018). Dans les intentions de vote pour les européennes, la liste LREM – MoDem n’engrange plus que 20% (IFOP, Paris Match, 6 septembre 2018). Il faudra donc que Le Drian parvienne à enthousiasmer les foules avec son « manifeste » pour que les marcheurs retrouvent santé et bonne humeur.

B. Morvan

Crédit photo : Mypouss/Flickr (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Sandrine Rousseau (EELV) : « Je serai la surprise de cette élection présidentielle »

La candidate au deuxième tour de la primaire écologiste pour la présidentielle Sandrine Rousseau est l'invitée de Bruce Toussaint. https://www.youtube.com/watch?v=9qKSnWTH1gc Crédit...

Cyclisme. Le Tour de Bretagne 2021, c’est parti ! [Le profil et la liste des participants]

Le Tour de Bretagne cycliste revient pour une édition 2021 au parcours relevé et avec un plateau ambitieux. La...

Articles liés