Le loup de retour en Bretagne ? C’est en tout cas ce qu’indique l’Observatoire du loup, qui aurait observé un mâle et une femelle près du lac de Guerlédan.

La Coordination Rurale s’inquiète des risques encourus par la population et pour l’élevage, indiquant qu’il ne s’agirait pas d’une bonne nouvelle pour les moutons, chèvres, poulains et autres animaux d’élevage. « C’est près de 3 000 attaques par an et selon un décompte officiel, 12 000 brebis qui ont été tuées en 2017 par les quelques 360 loups comptabilisés en France » indiquent les responsables de la Coordination rurale.

Pour Hervé Guillerm, éleveur et président de la CR Bretagne « en s’installant dans des zones de forte densité d’élevage, le nombre d’attaques et d’animaux tués va inévitablement flamber. Qui en supportera alors le coût ? Les éleveurs exercent déjà un métier difficile à divers égards, nous n’avons pas à supporter cette nouvelle contrainte. »

« Face à cette nouvelle menace il va falloir se poser les bonnes questions : voulons-nous des animaux qui pâturent ou des loups et des bêtes enfermées dans des bâtiments toute l’année pour éviter qu’elles ne soient attaquées ? »Hervé Guillerm conclut « n’oublions pas que l’élevage de plein air est nécessaire pour l’entretien des paysages et le maintien de la biodiversité »

Surprise par la capacité du loup à être déjà arrivé en centre-Bretagne, la Coordination Rurale demande au préfet de faire la lumière sur cette affaire.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine