Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Crise sociale. 15 millions d’euros pour l’emploi de demandeurs d’asile

15 millions d’euros. C’est le montant destiné par la ministre du Travail, Muriel Péricaud, pour l’emploi des demandeurs d’asile. En pleine crise sociale en France, et alors que le pays compte plus de 5 millions de chômeurs en catégorie A (sans aucun emploi), l’annonce a du mal à passer.

« Certains réfugiés ont une qualification, mais ils viennent de pays où il n’y a pas de reconnaissance de diplôme, ou qui s’exercent dans un cadre rendant nécessaire une formation complémentaire », s’est justifiée la ministre du Travail.

En réalité, il s’agit d’un appel à projets doté de 15 millions d’euros. Toutes les structures de plus de deux ans d’existence spécialisées dans le suivi des demandeurs d’asile peuvent candidater dès à présent pour décrocher des financements. Gageons que certaines spécialisées dans l’immigration vont se précipiter sur le pactole.

Le ministère du Travail table sur l’insertion de 4 000 à 5 000 réfugiés rien que pour l’année 2019. Pourtant, ces 15 000 000 d’euros représenteraient également, mis dans d’autres poches, 835 emplois sur une année, plein temps, payés au SMIC. Avec cette enveloppe, le ministère du Travail fait donc le choix de tabler sur 4 000 à 5 000 demandeurs d’asile plutôt que sur un millier de Français sans emploi.

« C’est injuste » nous confie Caroline, au chômage (indemnisée) depuis son licenciement d’une entreprise d’agro-alimentaire en Bretagne. « Ils sortent des enveloppes énormes d’un coup, comme ça. Et nous, on a le droit à quelque chose ou bien on la boucle et on finit par se pendre ?. Plutôt que d’investir dans les demandeurs d’asile, l’État devrait venir en aide aux entreprises, pour qu’elles embauchent, et des Français en priorité. On est quand même chez nous. Et on aide les autres. C’est dégueulasse »

Ce nouvel appel à projets fait partie du Plan d’Investissement dans les compétences (PIC), destiné à former plus d’un million de jeunes ou de chômeurs de longue durée peu qualifiés. En 2017, la France aurait accordé l’asile à 43 000 personnes.

Crédit photo : DFID – UK Department for International (flickr cc) Photo d’illustration
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, Economie, Immigration, Social, Sociétal

Immigration économique. Gabriel Attal va « faciliter » l’embauche de travailleurs extra-européens dans le secteur agricole

Découvrir l'article

Immigration, International, Sociétal, Vidéo

Royaume-Uni. Rémunérer des influenceurs TikTok pour dissuader les clandestins ? [Vidéo]

Découvrir l'article

NANTES

Deux migrants multirécidivistes narguent la justice…et écopent d’une peine avec sursis à Nantes

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Un nouveau coup d’arrêt pour le projet d’expulsion des clandestins vers le Rwanda ?

Découvrir l'article

Sociétal

Accueillir des migrants avec moins d’énergie ? Avec O. Delamarche et Charles-Henri Gallois

Découvrir l'article

A La Une, Economie, Sélection de la rédaction

Immigration. Dysfonctionnements, situation financière précaire et dépendance aux subventions publiques : Coallia épinglée par la Cour des Comptes

Découvrir l'article

NANTES

Le préfet de Loire-Atlantique admet la présence de migrants dealers en situation irrégulière

Découvrir l'article

Immigration, International

Belgique. Aidées par la justice, les ONG pro-migrants font les poches des contribuables

Découvrir l'article

Economie, Immigration, Justice, Sociétal

Immigration économique. La Rochelle : expulsé, le commis de cuisine africain sous OQTF est finalement de retour après une mobilisation

Découvrir l'article

Immigration, International

Allemagne. Le Parlement adopte une loi édulcorée sur l’expulsion des migrants

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍