Un nouveau site conseil sur le sommeil des 0 à 18 ans. C’est l’objectif que s’est fixé le Réseau Morphée (réseau de santé consacré à la prise en charge des troubles du sommeil notamment en Ile de France) qui lance le site http://www.sommeil0-18.fr.

« Au même titre qu’une bonne alimentation, un sommeil de qualité permet d’assurer le bon développement, tant physique que psychique, des 0 à 18 ans. C’est la raison pour laquelle un manque de sommeil n’est pas sans conséquences sur la vie quotidienne, et la santé, de l’enfant et de l’adolescent. Il peut occasionner des troubles du comportement (agitation, irritabilité, sautes d’humeur…), multiplier les risques de développer une obésité ou un diabète et engendrer une baisse des défenses immunitaires.» expliquent les fondateurs du site.

Découpé en trois parties (le Sommeil de Bébé, le Sommeil de l’Enfant et le Sommeil de l’Adolescent), ce site collaboratif fait intervenir différents experts reconnus. Il diffuse informations, bonnes pratiques et conseils, pour donner à tous (parents, jeunes, mais aussi enseignants ou infirmières scolaires) les clés qui favoriseront le retour à un sommeil serein et réparateur. En complément, une aide personnalisée et anonyme est proposée grâce aux trois forums de discussion spécifiques, accessibles dès la page d’accueil du site. L’ensemble de son contenu rédactionnel est validé par un comité scientifique, composé de spécialistes venant de la France entière.

Au sein de chacune de ces parties, le visiteur pourra trouver différentes ressources, adaptées spécifiquement à l’âge concerné :

– Le sommeil de bébé / de l’enfant / de l’adolescent : y figurent des informations-clés quant à l’organisation et les cycles du sommeil.

– Les bonnes pratiques : y sont proposés des conseils et astuces destinés à créer (ou recréer) les conditions optimales pour un sommeil suffisant et de qualité. – L’environnement du sommeil de bébé / de l’enfant / de l’adolescent : le contexte familial, le cadre de vie, le cadre scolaire et le lieu consacré au sommeil ayant de grandes influences sur la qualité de ce dernier, le visiteur trouvera dans cette partie différentes recommandations utiles pour mettre en place un environnement favorable.

– Pathologies / Syndromes : dans ces chapitres sont répertoriés les principaux problèmes et troubles, comportementaux ou non, rencontrés par chacune des tranches d’âge. Selon les cas, le visiteur y trouvera des solutions et pistes pour débloquer rapidement la situation, mais aussi la description des signes qui doivent alerter et qui nécessiteraient d’être évoqués avec le médecin traitant.

– Questions fréquentes : y sont listées des questions plus « pratiques » concernant le sommeil de chaque tranche d’âge, avec, pour chacune, la réponse détaillée de spécialistes du sommeil.

Afin de s’assurer de la fiabilité et de la qualité des informations publiées sur le site, l’ensemble du contenu rédactionnel est validé au préalable par un comité scientifique composé de médecins spécialistes, exerçant en France.

« Chez l’enfant et l’adolescent, on constate, fort heureusement, que parfois il suffit de rappeler quelques principes d’hygiène de sommeil, des bonnes pratiques, pour redresser la barre et solutionner certaines problématiques. Personnellement, j’insisterais sur deux règles fondamentales : l’importance d’avoir des rythmes de sommeil réguliers, et celle d’éviter les écrans avant de s’endormir… En effet, notre mode de vie moderne occasionne un décalage progressif de l’horaire de coucher des enfants : au retour du travail, les parents souhaitent profiter le plus possible de leur enfant, les couchant plus tardivement, ou les réveillent d’un baiser alors qu’ils sont déjà plongés dans le sommeil. Mais ces comportements ne sont pas sans incidence, car ils engendrent peu à peu un véritable manque de sommeil pour nos jeunes, avec toutes les conséquences que cela implique (manque d’attention, troubles du comportement, etc.). Autre problématique, l’utilisation de plus en plus fréquente des écrans… Sans parler des conséquences néfastes de la lumière bleue sur le sommeil, il faut bien avoir en tête que le recours excessif aux écrans nuit à la bonne mise en place de rituels parents/enfant, pourtant fondamentaux car ils ont pour fonction de rassurer l’enfant à ce moment particulier du passage de l’éveil au sommeil. Malheureusement, en la matière, pour les plus âgés, de mauvaises habitudes sont difficiles à perdre… » explique SYLVIE ROYANT-PAROLA, qui préside le réseau Morphée.

Crédit photos : Pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine