Créé en 1979 par Michel le Garrec et reprise par son fils Steven, le Garrec SAS basée au Sourn, près de Pontivy (56) est spécialiste des systèmes de fluides industriels. L’entreprise intervient dans l’industrie, le stockage, l’injection, le dosage, le transport et ce dans les secteurs agricoles, de l’alimentation animale et de la chimie.

Orientée principalement vers la France, elle exporte vers les installations à l’étranger de ses clients français – dont le groupe Avril (ex-Sofiprotéol), Triskalia, Saria et réalise 40% de son chiffre dans la nutrition animale. Elle utilise des aciers européens, et des équipements qui ne viennent que d’UE, « pour être certains de la qualité », nous explique-t-on au SPACE de Rennes.

19-le-garrec

« Nous faisons beaucoup de chaudronnerie inox, des cuves, du réchauffage. Nous travaillons du dessin à la mise en place, avec pas mal de numérique pour la traçabilité, les automatismes, le travail de précision, la sécurité ».

Il n’y a pas de catalogue des produits : le Garrec s’adapte aux demandes de ses clients. Mais aussi un domaine d’expertise reconnu : le calorifugeage des tuyauteries pour limiter les pertes d’énergie et permettre ainsi des économies aux industriels. Une cuverie quant à elle permet de réaliser des ensembles de cuve, y compris de grandes dimensions grâce à deux tours de 20 mètres. Le Garrec produit aussi des équipements sous pression (ESP) pour la chimie.

En 2009 Le Garrec avait reçu – en collaboration avec l’entreprise vannetaise Biothermie – le prix du meilleur partenariat développement durable au Carrefour des fournisseurs de l’agroalimentaire (CFIA) pour une solution de valorisation des déchets graisseux mise en place à Plélan – récupérés et transformés en biocombustibles.

Continuant son développement, l’entreprise avait construit pendant l’hiver 2017-2018 un nouveau bâtiment de 1200 m² et 14 mètres de haut, pour 613.000 € d’investissement – il servira à l’assemblage d’équipements volumineux pour la chimie et l’environnement. La société, qui a fait en 2017 5.5 millions d’euros de chiffre d’affaires, réalise de 10 à 40% du CA à l’export (Russie, Japon, Italie, Etats-Unis, Maroc, Algérie, Irlande, et même Singapour.

LBG

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine