Nous avions évoqué le cas de Françoise Le Clanche, cette retraitée de l’Education nationale, expulsée de son logement social par Vannes Golfe Habitat à quelques heures de la trêve hivernale.

Depuis, les ennuis se succèdent pour la sexagénaire, qui avait retrouvé un logement de fortune avec ses 3 chats chez une de nos lectrices qui s’était manifestée (qu’elle en soit remerciée). Son hôte rencontrant de graves problèmes de santé, Madame le Clanche est obligée de quitter son hébergement de fortune. Elle pourrait se retrouver à la rue dans les prochaines heures.

Contactée par téléphone, elle nous a demandé de lancer un appel à l’aide en direction de nos lecteurs, car les soucis s’enchaînent pour cette femme qui a décidé de se battre jusqu’au bout contre l’injustice dont elle s’estime victime. Car les ennuis ne s’arrêtent pas là : elle est convoquée au tribunal de Vannes le 18 décembre prochain à 10h45 pour le bilan de l’expulsion.

Elle pourrait se retrouver à devoir payer, en plus d’être à la rue, les charges locatives impayées qu’elle estimait abusives (notamment concernant l’insalubrité du logement qui, comme par hasard, est aujourd’hui en cours de rénovation par Vannes Golfe Habitat), mais également les frais de sa propre expulsion (500 euros). Les Frais d’huissier (200 euros). Beaucoup à endurer pour une femme seule, retraitée, à la rue.

« Je me battrai jusqu’au bout pour ne pas me laisser humilier de la sorte » nous confie-t-elle.

Nous relayons son appel et en appelons désormais à la mobilisation de nos lecteurs, de leurs connaissances, pour permettre, ou bien de lui apporter un soutien logistique (logement) ou bien un soutien financier (nous contacter sur [email protected] , nous vous donnerons la marche à suivre pour lui venir en aide directement).

Françoise le Clanche compte sur vous !

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine