Intempéries, grèves du contrôle aérien… Les « circonstances extraordinaires », c’est-à-dire celles pour lesquelles la compagnie n’est pas responsable, existent et provoquent malheureusement régulièrement des perturbations. Aux côtés de ces raisons « classiques », il existe des situations plus insolites, qui même si elles peuvent nous faire sourire, entraînent des retards et des annulations de vols.

Passage en revue des cas les plus surprenants trouvés par Flightright, spécialistes des droits des passagers aériens.

Objet volant non- identifié

Récemment, un modèle réduit d’avion télécommandé a entraîné l’annulation d’un vol au départ de Francfort, le déroutement d’un avion de Munich à Hanovre, et a empêché l’atterrissage d’un avion à l’aéroport de Paris CDG. Ce printemps, un drone a paralysé la piste de l’aéroport de Cologne. De nombreux propriétaires de drones privés ne respectent pas toujours les distances de sécurité qui les séparent des aéroports ou les limites d’altitudes de vol.

Buvez avec modération à bord de l’avion

L’année dernière, un touriste britannique en état d’ébriété, au comportement inapproprié, a forcé l’avion à atterrir d’urgence à Toulouse au cours d’un trajet Belfast-Ibiza, provoquant un retard de quatre heures. Un autre vol reliant Dublin à Ibiza a également dû faire un atterrissage d’urgence à Paris-Beauvais cet été à cause de la présence à bord d’une vingtaine de passagers ivres. Une enquête d’une école de pilotage espagnole révèle ainsi que les passagers ivres ne sont pas rares : près de 40 % des pilotes interrogés en 2017 ont déclaré qu’ils avaient déjà vécu au moins un incident impliquant des passagers agressifs en état d’ébriété.

David contre Goliath – Quand un petit oiseau sème la panique

On pourrait penser qu’un petit oiseau est inoffensif. Et pourtant, il peut causer d’énormes dommages. Lors d’un vol de la compagnie aérienne espagnole Vueling, suite à une collision avec un oiseau, le moteur a été endommagé. Heureusement, l’avion était toujours au sol au moment de l’impact, de sorte qu’il n’y a eu aucun blessé. Le départ de l’avion a cependant dû être annulé.

Attention chien méchant

Une douzaine de vols ont été retardés à l’aéroport d’Ibiza en juin dernier parce qu’un pitbull faisait tranquillement sa promenade sur la piste d’atterrissage. Selon l’opérateur espagnol AENA, un vol a dû être détourné de Londres vers Palma de Majorque. Onze autres vols ont ainsi été retardés d’environ deux heures. Le personnel de l’aéroport a finalement pu neutraliser l’animal avec l’aide des pompiers locaux, il a ensuite pu être conduit dans un refuge pour chiens. AENA a expliqué plus tard que ce n’était pas la première fois qu’un animal perturbait la circulation aérienne à l’aéroport.

Un autre type de gaz d’échappement

On ne le sait pas toujours, mais il n’est pas rare que les mauvaises odeurs incommodent les passagers d’un avion, au point de provoquer des retards inopinés. Par exemple, lors d’un vol Dubaï-Amsterdam, le vol a dû en urgence faire une escale à Vienne alors que les flatulences incontrôlées d’une passagère eurent déclenché un violent conflit à bord. Celle-ci s’est vue escorter par la police hors de l’avion. Un vol Transavia entre Gran Canaria et Amsterdam a également atterri en urgence à Faro l’année dernière à cause d’un passager malodorant, suite aux plaintes des passagers pris de nausées et de vomissements. Au final, le vol a atterri avec trois heures de retard à Amsterdam.

Un désinsectiseur, s’il vous plaît.

En guise de souvenirs de vacances, certains touristes ramènent de drôles de compagnons. C’est le cas d’un passager russe sur un vol reliant Blagoveschensk à Moscou qui avait clandestinement fait entrer deux ruches à bord. Apparemment, le passager était un responsable de l’aéroport régional d’où le vol a décollé. Cela a permis à son bagage bourdonnant de monter à bord sans qu’on s’en aperçoive. Cependant, la cargaison non autorisée a été rapidement découverte, car quelques abeilles ont exploré la cabine peu de temps après et la panique s’est répandue parmi les passagers. Bien que le vol ait atterri à l’heure à Moscou, il a causé des retards sur les vols suivants.

Que signifient les circonstances extraordinaires pour les passagers ?

Les annulations et les retards de vols, quelles qu’en soient leurs raisons, représentent  une nuisance pour chaque passager. Toutefois, si, comme dans ces exemples, la compagnie aérienne elle-même n’est pas responsable des problèmes pendant le vol, les passagers n’ont pas droit à une indemnisation. Malgré tout ils ont certains droits :

– Transport alternatif : La compagnie aérienne doit s’assurer que ses clients arrivent à destination par d’autres moyens. Les passagers de vols intérieurs peuvent également être transférés en train ou en bus.

– Collations : Si le temps d’attente dépasse deux heures, la compagnie aérienne est tenue d’offrir de la nourriture et des boissons aux passagers.

– Logement : Si le vol est annulé ou reporté au lendemain, il incombe à la compagnie aérienne d’organiser l’hébergement et le transfert à l’hôtel.

– Communication : La compagnie aérienne doit offrir aux voyageurs la possibilité de communiquer avec leurs proches par téléphone, par télécopieur ou par courriel pendant de longues périodes d’attente.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine