A l’appel de plusieurs organisations, essentiellement de gauche et d’extrême gauche, une marche pour la réunification de la Bretagne se déroulera, le 8 décembre à Rennes, quelques mois après la manifestation, à Nantes, sur la même thématique.

Une manifestation qui n’avait réuni que 1400 personnes, en raison à la fois d’une lassitude des partisans de la réunification vis à vis des manifestations, mais aussi notamment d’une forme de sectarisme des organisateurs (Pourtant réunis sous l’appellation Coordination Démocratique de Bretagne) qui rejettent tous ceux qu’ils jugent trop à droite (traduction dans leur langage : d’extrême droite).

Pas d’unité donc, et cela alors que le vent semble plutôt bon pour la réunification, avec cette réussite extraordinaire de Bretagne réunie (qui de son côté a toujours tenu à l’unité pour la réunification, quelles que soient les étiquettes politiques des uns et des autres) de récolter 100 000 signatures en Loire-Atlantique pour la réunification, pour les soumettre au président du Département.

Les organisateurs de la manifestation de Rennes appellent, au moins en façade, au rassemblement et à l’unité, à Rennes : « Nous invitons tous les signataires de la pétition et ses promoteurs à manifester à Rennes à nos cotés le 8 décembre prochain, à quelques jours de la session du conseil régional de Bretagne et du Conseil Général de Loire-Atlantique, pour affirmer notre souhait de la tenue d’une consultation de tous les bretons — de Brest à Clisson — pour librement nous déterminer sur ces sujets en tant que peuple.

Seul un puissant mouvement citoyen breton multiforme sera à même de faire progresser cette idée et d’inscrire le droit à l’autodétermination à l’agenda politique breton à Rennes, Brest, Vannes, Saint-Brieuc ou à Nantes. Ce n’est pas au président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique, M. Grosvalet, ni aux partis politiques de l’assemblée départementale de trancher. C’est au peuple breton dans son ensemble de décider.»

Une chose est certaine : les années qui viennent seront décisives pour la question de la réunification, la débretonnisation (culturelle, identitaire) de la Loire-Atlantique s’accélérant à vitesse grand V.

Ci-dessous : une vidéo de l’UDB au sujet de la réunification

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine