Une grande réunion publique « des Amoureux de la France » se déroulera à RENNES (Noyal-sur-Vilaine-35) avec notamment Jean-Frédéric Poisson (Parti Chrétien Démocrate) et Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), le lundi 10 décembre.

« Réunir tous ceux qui, à droite, veulent préparer l’avenir »

« Alors qu’une partie des Français a été mise sous hypnose avec l’élection de Macron, la plateforme des amoureux de la France permet de réunir tous ceux qui, à droite, veulent préparer l’avenir et mettre en avant l’intérêt de notre pays plutôt que les partis.», expliquent les organisateurs, qui ont invité plusieurs intervenants :

Jean-Frédéric Poisson, Président du Parti Chrétien Démocrate
Nicolas Dupont-Aignan, Président de Debout la France
Emmanuelle Gave, Directrice de l’Institut des Libertés
Bruno North, Président du CNIP

Jean-Frédéric POISSON est le président du Parti chrétien-démocrate. Ancien député, élu local, il a présidé la commission d’enquête parlementaire sur les moyens de Daech et piloté les travaux de la commission des lois sur l’état d’urgence. Il est titulaire d’un doctorat de philosophie consacré à la dignité humaine et à la bioéthique, juriste en droit du travail, et vient de sortir un livre intitulé « l’Islam à la conquête de l’Occident ».

Emmanuelle Gave, Présidente de l’Institut des Libertés, est candidate aux élections Européennes sur la liste de Nicolas Dupont-Aignan tandis que Bruno North représentera donc le Centre national des indépendants et paysans, qui a lui aussi rejoint la plateforme des Amoureux de la France, car il a concédé en avoir assez « que la droite perde ». Voici ce qu’il déclarait au mois d’avril 2018 à ce sujet :

« Cette union a déjà plus ou moins été travaillée par le passé. Il faut aller plus loin en agrégeant plus de gens. Il faut que les Français reconnaissent que nous pouvons constituer une alternative à droite, entre les deux mastodontes que sont Les Républicains et le Front national et qui, par ailleurs, ne sont pas au mieux aujourd’hui. On sait bien que la situation n’est pas facile ni pour monsieur Wauquiez ni pour le Front national. C’est peut-être le moment de voir l’émergence d’une troisième voie constituée par tous ces mouvements de droite qui, tout seuls, ne pèsent pas suffisamment pour pouvoir véritablement avoir un poids politique aux échéances à venir.»

Pour s’inscrire à cette réunion publique, c’est ici

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine