Une crise cardiaque lors du réveillon de Noël ? Un fait qui n’a rien d’une blague ou d’un film d’horreur selon des chercheurs suédois. Explications.

Quand la crise cardiaque s’invite au réveillon

Le réveillon de Noël est le jour de l’année où le risque d’être victime d’une crise cardiaque est le plus élevé puisqu’il serait supérieur de 37 % à la moyenne annuelle. Ce constat venant quelque peu refroidir l’ambiance à quelques encablures des festivités de fin d’année a été réalisé par une équipe de scientifiques du Karolinska Institute de Stockholm. Ces universitaires ont effectivement comparé les dates et les heures de 280 000 crises cardiaques qui se sont produites en Suède sur une période de 16 ans.

Ce travail les a conduits à une conclusion : le point culminant quant au déclenchement de ces crises cardiaques se situe à 22 heures le 24 décembre. Un risque qui concerne principalement les personnes âgées de 75 ans et plus, souffrant de problèmes cardiaques ou de diabète.

Et la Saint-Sylvestre ?

Quant au jour de Noël (25 décembre), il est légèrement plus sûr, avec un risque de 29 % supérieur à la moyenne. Risque qui diminue à 21 % le 26 décembre. La Saint-Sylvestre (31 décembre) n’est pas spécialement considérée comme à risque concernant les crises cardiaques. Toutefois, le jour de l’An a, pour sa part, une propension au développement d’une telle crise supérieure de 20 % par rapport au reste de l’année.

Comment expliquer cette augmentation du nombre de crises cardiaques lors du réveillon de Noël ? Les chercheurs donnent quelques pistes suite à leur découverte : « Une expérience aiguë de colère, d’anxiété, de tristesse, de chagrin et de stress augmente le risque d’infarctus du myocarde [crise cardiaque] et explique donc peut-être le risque plus élevé observé dans notre étude. »

Par ailleurs, sur l’ensemble de l’année, les chercheurs ont constaté que le lundi est le jour de la semaine où le risque est le plus élevé. En ce qui concerne la journée, 8 heures du matin est le moment le plus dangereux (risque augmentant de 60 %).

La lecture de ces lignes ne doit toutefois pas vous empêcher de passer d’excellentes fêtes de Noël et de fin d’année !

Crédit photo : Pixabay (CC0/Pexels)
[cc] Breizh-info.com, 2018, 
Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

2 Commentaires

Comments are closed.