Nantes. Déjà cinq caméras de vidéoprotection municipales détruites dans les quartiers multiethniques

A LA UNE

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

La nuit, des joyeux bûcherons s’activent dans les quartiers dits « sensibles » de Nantes. Armés de lapidaires, de meuleuses ou de scies portatives, ils s’attaquent aux caméras de vidéo-protection municipales montées sur des mats. Cinq d’entre elles sont déjà tombées au champ des braves, dont trois aux Dervallières. Jusque là, Nantes en comptait 97.

Points communs : elles sont toutes situées dans des quartiers« sensibles » : rue Jacques Callot (le 26 novembre), rues Bertreux et Daumier le 5 décembre – toutes trois sont aux Dervallières – une autre au Chêne des Anglais le 6 décembre (rue Samuel de Champlain), une dernière – pour l’instant – à Malakoff (rue du Luxembourg), sciée par trois hommes le 12 décembre.

Cette dernière n’a pas été attaquée en pleine nuit cependant comme les autres, mais vers 19h 20. Ce qui en dit long sur le sentiment d’impunité des auteurs de l’attaque, ainsi que sur la capacité pour les pouvoirs publics de se faire respecter à Malakoff – à peu près nulle. Malakoff fait d’ailleurs partie des « territoires perdus de la République » jugés dignes d’avoir une police de sécurité du quotidien, avec Bellevue… et les Dervallières justement.

« Toutes ces caméras sont installées soit auprès de lieux de vente de drogue assez florissant, soit là où se rassemblent les bandes »

Autre point commun troublant : « Toutes ces caméras sont installées soit auprès de lieux de vente de drogue assez florissant, soit là où se rassemblent les bandes », selon un policier nantais. Autrement dit elles empêchent de dealer en rond. D’autres caméras situées au-dessus ou aux abords de lieux de deal important sont encore indemnes. « Probablement pas pour longtemps », assure ce policier, « maintenant qu’ils connaissent la technique, si on ne les arrête pas rapidement, ils vont toutes les faire tomber ».

Cependant, bien que très active sur son compte Twitter – et présente le 10 décembre aux Dervallières où trois caméras sont tombées – le maire socialiste de Nantes Johanna Rolland n’a pas jugé utile de réagir à ces attaques à répétition contre la vidéo-protection… et donc la sécurité de tous. La magie de Noël sans doute ?

Louis Moulin

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid-19, tyrannie sanitaire. Bientôt tous pucés ? [L’Agora]

3 parlementaires du Sénat ont rédigé un rapport dans le cadre de la délégation à la prospective intitulé :...

Damocles lance une pétition pour supprimer les subventions à la presse

Damocles - dont nous avions interrogé le fondateur, Samuel Lafont - lance une pétition pour supprimer les subventions à...

Articles liés

Nantes : la guerre des pinceaux se poursuit sur l’escalier Beaurepaire

Le gag récurrent a cessé de faire rire : une fois de plus, l’escalier qui descend de la rue Beaurepaire au cours des 50...

Nantes. Après l’affaire Kerivin, l’opposition s’attaque à tout le « système Rolland » (et Ayrault)

En révélant les malversations soupçonnées de Joëlle Kerivin, en même temps directrice (démissionnée) de la Folle Journée et de l'espace Simone de Beauvoir, les...

Johanna Rolland et Anne Hidalgo vont ramer ensemble…

Johanna Rolland (PS), maire de Nantes, a des ambitions nationales. Participer activement à la prochaine campagne présidentielle la fait saliver. Ce sera « porte-parole...

Perquisition à la Folle Journée de Nantes : Joelle Kerivin pas seule en cause

Il y a à Nantes une affaire Kerivin, un point c’est tout. Tel est, entre les lignes, le discours servi par Johanna Rolland et...