Démographie. En 2016, la Bretagne historique comptait 4,7 millions d’habitants

A LA UNE

Gilles Pennelle/Florent de Kersauson (RN) : « Faites entendre votre voix et ne laissez pas la Bretagne aux mains des socialistes ! » [Interview]

À quelques encablures du second tour des élections régionales qui aura lieu dimanche 27 juin, le Rassemblement National est...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Notre processus démocratique marche mal, de plus en plus mal » [Interview]

Premier des cinq candidats à répondre aux questions à quelques jours du second tour des élections régionales, Thierry Burlot,...

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

En 2016, la Bretagne historique comptait 4,7 millions d’habitants (exactement 4,687 381) selon les chiffres de l’INSEE dévoilés ce jeudi 27 décembre 2018. Pour la Bretagne administrative, le chiffre est de 3,326 509 millions d’habitants.

En 5 ans, la population de la région s’est ainsi accrue de 0,5 % en moyenne par an, plus fortement qu’au niveau national (+ 0,4 %). À noter que dans les Côtes-d’Armor, 44 % des communes ont vu leur population diminuer en 5 ans. C’est 10 points de plus que le Finistère (35 %). En comparaison, en  Loire-Atlantique, une seule commune sur 10 a perdu des habitants en 5 ans, signe de l’explosion démographique de ce département.

Voici les populations par département de Bretagne en 2016 :

Finistère : 908 249

dep29 by on Scribd

Côtes-d’Armor : 598 953

recensement-22 by on Scribd

Ile et Vilaine : 1 051 779

recensement-35 by on Scribd

Morbihan : 747 548

dep56 by on Scribd

Loire-Atlantique : 1 380 852

dep44 by on Scribd

Voir notre analyse sur 2011

Depuis 2011, tous les départements bretons ont vu leur population augmenter. Cependant, c’est l’est de la région, victime ou bénéficiaire, selon les points de vue, d’une métropolisation à outrance, qui en a profité ainsi, quand l’Ille-et-Vilaine a vu sa population croître de 1,1 %, le Finistère a atteint seulement 0,2 % d’augmentation. En effet, quand le Finistère ne gagne que 8 379 habitants, les Côtes-d’Armor stagnent avec une petite augmentation de 4 578 habitants.

Avec la Loire-Atlantique, la Bretagne est la 8e région en termes de taille en France, et la 10e sans la Loire-Atlantique.

Les métropoles vampirisent tout

Parmi les 20 pôles urbains de 300 000 habitants ou plus en 2016 en France, 12 ont vu leur croissance s’accélérer, notamment Nantes, Bordeaux, Montpellier et Rennes, signe d’une forme de vampirisation du territoire par les métropoles, au détriment de la ruralité (il faut y voir là aussi une explication à la révolte des Gilets jaunes). La proximité de grandes métropoles favorise la croissance de la population des départements où elles sont implantées et dix départements en ont particulièrement bénéficié sur la période : la Haute-Savoie, la Gironde, la Haute-Garonne, l’Hérault, la Loire-Atlantique, l’Ain, l’Ille-et-Vilaine, le Rhône, l’Essonne et le Tarn-et-Garonne.

Depuis 1999, l’Ille-et-Vilaine est passée de 867 533 habitants à 1 051 779 habitants, soit pas loin de 200 000 habitants, l’équivalent de quatre fois la ville de Saint-Malo.

Les six cantons de Rennes pèsent déjà 258 000 habitants, tandis que ceux de Nantes pèsent 314 611 habitants. Cela sans compter toute l’aire métropolitaine, c’est dire l’ampleur. En termes d’arrondissement, celui de Rennes pèse 614 926 habitants, plus de la moitié de la démographie du 35. Celui de Nantes pèse 850 864 habitants, là aussi 60 % du poids de la Loire-Atlantique.

A contrario, l’arrondissement de Brest pèse 383 329 c’est-à-dire 40 % du poids démographique du Finistère, et Saint-Brieuc pèse 279 367 habitants soit 45 % du poids démographique des Côtes-d’Armor. Enfin Vannes pèse 288 250 habitants sur le Morbihan, soit 37 % du poids du Morbihan et 40 % pour Lorient. Sur les trois départements de l’Ouest breton, moins de vampirisation du territoire par les grandes villes, même si cela semble également en prendre le chemin.

Au 1er janvier 2016, la France comptait donc 66 362 000 habitants et une croissance démographique de 0,4 % par an en moyenne. Un recensement toujours privé de statistiques ethniques, comme c’est pourtant le cas dans plusieurs autres pays d’Europe, ce qui empêche d’y voir plus clair concernant l’impact de l’immigration sur notre société.

Par ailleurs, à noter que la presse mainstream se félicité de la croissance démographique des métropoles, sans que l’on comprenne vraiment pourquoi cette « croissance démographique » serait forcément un facteur de réjouissance, notamment à une époque où la surpopulation mondiale — qui ne touche pas pour le moment l’Europe certes — menace l’écologie et les écosystèmes humains.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Régionales 2021 : le grand débat d’entre-deux-tours en Pays de la Loire

Les électeurs sont appelés à voter pour leur président de région ce dimanche 27 juin, à l'occasion du second...

Logements étudiants : le point sur le marché locatif en Bretagne administrative avant la rentrée 2021

Dans l'optique de la rentrée de septembre 2021, la recherche de logements étudiants est un sujet d'actualité pour une...

Articles liés

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en prochain, en Bretagne...et en plein...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne et en Pays de la...

La Bretagne, malade de l’ammoniac. l’enquête de Splann !

France 3 Bretagne s'associe à Splann ! et publie l'enquête de Caroline Trouillet sur les rejets d'ammoniac, précurseur de particules fines, dans l'air breton....

Régionales 2021. Que contient le pacte régional pour la sécurité proposé par Gilles Pennelle (RN) ?

Gilles Pennelle, tête de la liste "Une Bretagne forte" (RN) aux élections régionales, vient de dévoiler mercredi un pacte régional pour la sécurité comprenant...