« You are now entering Free Derry ». Décès de Liam Hillen, premier peintre de la célèbre fresque irlandaise [Photos]

A LA UNE

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

« You are now entering Free Derry ». Telle est la devise qui vous annonce votre entrée dans le quartier nationaliste du Bogside, à Derry, en Irlande du Nord. Liam Hillen, la première personne à avoir peint ce message, vient de décéder, en cette fin d’année 2018, à l’âge de 69 ans.

Free_Derry_corner

Liam Hillen n’était qu’un adolescent quand, en 1969, à l’initiative du militant des droits civiques Eamonn McCann, il a pris un pinceau pour écrire le slogan qui allait bientôt devenir célèbre sur le mur d’une maison dans la ville.

Sur Facebook, le neveu de M. Hillen, Gérard, a écrit : « Mon oncle Liam est maintenant aux portes du ciel où il est écrit : « Vous entrez maintenant dans le ciel libre ! »

M. McCann a raconté comment le slogan peint lors de l’une des nuits les plus intenses de la campagne pour les droits civiques a été inspiré par les manifestations d’étudiants américains à l’Université de Californie, Berkeley. On y lisait « Vous entrez maintenant dans Berkeley libre ».

« Liam était dans les parages avec un pinceau alors que nous parlions d’afficher des slogans – c’était en fait dans une maison de la rue Wellington à environ deux heures et demie, trois heures du matin, le 5 janvier 1969. J’ai eu l’idée peu originale pour l’époque de You Are Now Entering Free Derry et Liam est allé chercher un pot de peinture et l’a peint. Il a été le premier à l’inscrire sur le mur »

L’ancien député de People Before Profit a déclaré ne pas avoir reconnu, par le passé, le rôle de M. Hillen dans la réalisation de la peinture murale historique. « Oui, j’ai été l’une des personnes qui lui ont refusé cette reconnaissance », a déclaré M. McCann.

« J’ai beaucoup écrit sur cette période, et ce n’est qu’il y a une vingtaine d’années que Liam est venu me voir au Gweedore Bar dans la rue Waterloo et m’a dit être en colère contre moi, pour ne pas lui avoir attribué cette juste reconnaissance ».

Depuis, cet oubli a été corrigé, notamment dans un livre réédité (War and an Irish Town) que l’ancien militant pour les droits civiques vient de publier. « Dans la préface, je m’excuse auprès de Liam, qui avait 14 ou 15 ans à l’époque et qui était déjà militant, et j’y reconnais qu’il est l’auteur de la peinture ».

Les dispositions concernant les funérailles de M. Hillen n’ont pas encore été rendues publiques.

A noter que le slogan « You are now entering Free Derry » avait par la suite était également repris dans le camp des loyalistes fidèles à la couronne d’Angleterre : à l’entrée du quartier loyaliste de Sandy Row, à Belfast, on peut en effet lire « You Are Now Entering Loyalist Sandy Row.»

Une fresque aujourd’hui modifiée à l’entrée de Sandy Row

Free Derry area était une enclave nationaliste, autoproclamée autonome, entre 1969 et 1972. L’enclave, qui incluait les quartiers du Bogside et de Creggan, était sécurisée par des activistes de la communauté nationaliste et républicaine pour la première fois le 5 janvier 1969 faisant suite à une incursion dans le Bogside de membres des forces de police, les Royal Ulster Constabulary (RUC). Les résidents érigèrent des barricades et préparèrent des pierres et autres armes pour empêcher les RUC d’entrer. Après six jours, les résidents démontèrent les barricades et les patrouilles policières reprirent, mais la tension resta élevée pendant les mois qui suivirent.

Les violences connurent un pic le 12 août 1969 durant la bataille du Bogside — une bataille de trois jours, particulièrement dure, entre les résidents et la police. Le 14 août, des unités de l’Armée britannique furent déployées à l’entrée du Bogside et la police se replia. Le Derry Citizens Defence Association (Association de défense des citoyens de Derry, DCDA), déclara son intention de tenir l’enclave contre la police et l’armée tant que leurs revendications ne seraient pas acceptées. L’armée ne tenta pas d’entrer dans l’enclave. La situation perdura jusqu’en octobre 1969 quand, la police militaire fut autorisée à y entrer.

Tout cela se terminera de manière dramatique le dimanche 30 janvier 1972 lors du Bloody Sunday. À l’occasion d’une marche pour les droits civiques, on dénombra alors 13 victimes et 7 blessés, assassinés par l’armée britannique dans le Bogside.

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Genêts (Manche). Un cimetière saccagé et pillé aux portes de la Bretagne

Le cimetière du village de Genêts, dans la Manche, a été pillé voilà quelques jours avec près de 20...

Microbiote, les fabuleux pouvoirs du ventre

Et si l’avenir de la médecine se jouait dans notre ventre ? Aux avant-postes de la recherche, cette nouvelle...

Articles liés

David Frost (négociateur du Brexit) : « L’UE doit revoir le protocole sur l’Irlande du Nord »

David Frost est un homme politique britannique membre du Parti conservateur, conseiller à la sécurité nationale et, de 2019 à 2020, négociateur-en-chef de la...

Irlande du Nord. A Portadown, des centaines de loyalistes défilent contre le protocole et la frontière en Mer d’Irlande

Des centaines de loyalistes ont pris part à une manifestation contre le protocole d'Irlande du Nord à Portadown, samedi 5 juin. Une manifestation d'ampleur,...

59% des Nord-Irlandais craignent un été de violence en raison du Brexit et de la frontière en mer d’Irlande.

Selon un sondage, près des deux tiers des habitants d'Irlande du Nord (59%) craignent un retour de la violence cet été en raison des...

Protocole en Irlande du Nord. De jeunes loyalistes n’excluent pas le recours à la violence

Le Royaume-Uni a appelé lundi l’Union européenne à trouver un accord au sujet des difficultés posées par les dispositions douanières post-Brexit en Irlande du...