Le réveil peut être difficile en ce premier janvier pour certains. Les conséquences d’une soirée trop arrosée hier soir. Cela porte un nom bien connu dans nos contrées de Bretagne (mais pas que) : la gueule de bois.

Il s’agit d’une intoxication alcoolique qui résulte d’un processus complexe durant lequel l’organisme s’efforce d’éliminer l’alcool qu’il a dans le sang . Au moment où le taux d’alcool est à son plus bas, c’est là que cela commence à être très dur.Tout cela entraine des nausées, des vomissements, des maux de tête, une sensation de mal être, des vertiges, de la tachycardie, et tout un tas d’effets, désagréables.

On vous le dit tout de suite, il n y a aucun remède miracle pour la vaincre, sinon son inventeur serait milliardaire. Il y’a simplement quelques conseils possible pour qu’elle se passe de façon « un peu moins pire ». Voici quelques vidéos conseils sélectionnées pour vous (car forcément, en général, avec une grosse gueule de bois, cela peut devenir  jusqu’à difficile de lire, alors on vous a mâché le travail …)

Récemment, des scientifiques chinois de l’université Sun Yat-sen ont analysé 57 boissons non alcoolisées — que l’on peut facilement trouver au supermarché — afin d’établir laquelle serait la plus efficace pour prévenir ou éliminer la gueule de bois, relate la revue Food & Function. Et selon eux, le meilleur remède serait l’eau gazeuse avec du citron.

Mais le meilleur remède contre la gueule de bois finalement, c’est de connaitre son corps, ses limites, et de savoir à quel moment il ne faut pas les dépasser pour se retrouver mal ensuite !

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine